Aller à…
RSS Feed

Déroute saoudienne au Liban – D’autres rongeurs quittent les villes pour un pays de Cocagne


Ziad Fadel – Syrian Perspective – 8 mai 2018

DAMAS – BEIT SAHEM

« VOYAGEZ EN AUTOBUS GREYHOUND ET LAISSEZ-NOUS LE SOIN DE VOUS CONDUIRE ». Tout à fait ça, les gars. Des bus de couleurs variées – 40 pour être exacts – ont quitté Beit Sahem, dans la Ghouta orientale, pour emmener les rongeurs qui restaient soit à Jerablus, à la frontière turque, soit à Idleb, où ils pourront folâtrer avec les nuisibles dans leur genre de toutes ethnies et cultures. Comme des collégiens sac au dos des années 1970, ils vont pouvoir pratiquer des échanges culturels avec les autres « guerriers » tchétchènes, ouïghours, albanais, esquimaux et trobriandais. Traînant leurs marmots braillards, qui s’écorchent les poumons comme les chats de Beyrouth la nuit, ils se mettent en chemin vers un nouveau lieu de malfaisance – où les homosexuels sont mis à mort par manière de routine pour être nés ce qu’ils sont, où tous ceux qui n’appartiennent pas à l’ordre des rats peuvent être arnaqués et rackettés d’une taxe censée les protéger, où l’on se refile les femmes de l’un à l’autre, dans un rite solennel de fraternité et de socialisme sexuel. Tout ça fond sur Idleb et Jerablus. Ce que fait aussi, d’ailleurs, l’Armée Syrienne.
____________________________________________

HOMS :

Rastane : l’endroit natal du légendaire ministre de la Défense, le Lt.Gén. Moustapha Tlass, est devenu le nouveau point de convergence de toutes les humiliations pour Ahrar al-Cham et les autres, avec abandon forcé de toutes les armes lourdes et départ des voleurs à bord de bus fournis par le gouvernement. Au nombre des armes déposées : 6 tanks T-62, 3 véhicules blindés BMB, 2 Shilkas, un nombre énorme de mortiers et de canons. Rastane, qui est, pour parler franchement, tout comme Jisr al-Choghour, un foyer d’ignorance et de bigoterie minoritaire, redevient ce qu’elle a historiquement toujours été : la ville qu’on a le moins envie de visiter en Syrie. Rastane est aussi avenante que Gary (Indiana), Newark (New Jersey), Flint (Michigan) ou même Tizo Ouzou (Algérie). Une invitation à se rendre à Rastane devrait être accueillie avec le même enthousiasme qu’une invitation à passer l’après-midi sous la jetée de Coney Island (Brooklyn), au milieu des rats qui se battent pour être les premiers à vous mordre les fesses.
__________________________________________

LIBAN :

Avec son iconique nappe de restaurant italien sur la tête, MBS rayonne au bénéfice de la caméra tout en chantant « C’est moi qu’ai fait sauter la banque à Monte Carlo »… Mais, aujourd’hui, il ne sourit plus.
Vous avez tous lu mon dernier post exclusif qui vous faisait part de deux mémos « top secrets » révélant une forte préférence saoudienne pour Saad Hariri, le balourd fils mort-né de feu le gazillionnaire et Premier ministre atomisé du Liban, dont l’assassinat provoqua le retrait agité des forces préventives syriennes du pays. Les mémos révélaient clairement que le très généreux soutien de l’Arabie Saoudite allait se déverser sur Hariri pour l’aider à raffermir sa mainmise sur le Parlement libanais. Et – vous l’auriez deviné ! – comme à chaque fois que les Saoudiens exercent leurs cerveaux lilliputien sur quelque chose, l’entreprise s’est soldée par un fiasco dévastateur !
Ouais, bon, je sais, Geagea avait donné son feu vert. Plus que jamais, en fait, avec ses candidats rabiques de « Forces Libanaises ». C’est vrai, mais ce n’est pas assez pour le faire venir à bout du moindre obstacle dans la politique libanaise. Je crains bien que Geagea soit définitivement distribué dans le rôle proverbial du « candidat malheureux ».
La victoire du Hezbollah est d’autant plus délicieuse que les Saoudiens grincent davantage des dents quant à la manière dont ils se sont débrouillés pour perdre aussi complètement leur emprise sur le Liban. Financièrement, ils étaient les grands manitous. Maintenant que MBS se réaligne sur l’état colonial sioniste, le Liban a très correctement vu venir le crépuscule de l’engagement saoudien, encore accéléré par l’étrange démarche de MBS, qui dénigre les Palestiniens peu soucieux de revenir aux épisodes nauséeux des « négociations de paix » en cul-de-sac sous la férule perverse d’USA pro-sionistes. Quel autre cornichon que Trump aurait pu envoyer trois rapaces zélotes sionistes ashkénazes pour négocier avec les Palestiniens sur des terres que ces « négociateurs » croient avoir été données aux juifs par une divinité imaginaire ?
Le Hezbollah et ses alliés ont maintenant la majorité absolue au Parlement. Il y avait 128 sièges à pourvoir. Le Hezbollah et ses alliés en contrôlent 67, ce qui leur donne un droit de veto sur tout ce qu’ils jugeraient inacceptable. Même un homme politique pro-Assad aussi déclaré que Jamil Al Sayyed a remporté un siège en dépit des 4 ans qu’il a passés en prison sur ordre de ce grand démocrate de juge allemand Detlev Mehlis, qui n’a eu aucun scrupule à faire embastiller quatre généraux libanais pendant 48 mois sans aucun motif d’inculpation. Ils ont fini par être relâchés sans avoir été inculpés de rien. Tout simplement. Justice à l’allemande.
La Syrie, malgré les turbulences de 7 ans d’insurrection, a quand même réussi à vaincre sur ce front aussi, infligeant aux chimpanzés saoudiens une cuisante défaite à tous les niveaux, sur tous les terrains et dans toutes les dimensions politiques. Le plus grand de tous les gagnants, dans l’affaire, est, bien entendu, l’Iran.
Source : https ://www.syrianperspective.com/2018/05/saudi-snafu-in-lebanon-more-rodents-leave-towns-for-lala-land.html
Traduction : c.l.
____________________

Pour Oussama…

Les enfants ont dansé dans les rues… leurs parents s’embrassaient aux larmes… de joie.

En France, « une hirondelle ne fait pas le printemps »… au Liban, je vous assure que si !
La ville de Saïda, capitale du sud Liban et de la résistance nationale contre l’occupation n’a pas dormi de la nuit. Le peuple a gardé les yeux grands ouverts et les gorges sont restées ouvertes au vent pour crier… « On a gagné ! »
Les enfants ont dansé dans les rues… leurs parents s’embrassaient aux larmes… de joie.
Libanais et Palestiniens ont célébré une victoire méritée dans l »élection de celui qui sera leur représentant à l’Assemblée nationale… Oussama SAAD.
L’Organisation Populaire Nassérienne… Les forces progressistes… la résistance nationale… les forces du changement… toutes, seront désormais présentes dans l’enceinte parlementaire et feront écouter leur voix.
Avec le 06 mai 2018, c’est le printemps qui commence et les amandiers sont en fleurs !

Al Faraby,
Lundi, 07 mai 2018
Source : https://www.change.org/p/12858986/u/22722666?utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_campaign=323470&sfmc_tk=xU%2ftCrMlR6sosMyEsG7HcL%2f8uAZKlS5bq%2fNb0koLKRhUCsV2ITyS1lWRb1JbhPCt&j=323470&sfmc_sub=175225695&l=32_HTML&u=58133662&mid=7259882&jb=11

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.