Aller à…
RSS Feed

Face à la coalition US, un projet d’alliance régional Iran-Russie-Syrie-Pakistan-Irak


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Face à la coalition US, un projet d’alliance régional Iran-Russie-Syrie-Pakistan-Irak

Publié par Gilles Munier sur 24 Janvier 2018, 08:24am

Catégories : #Iran, #Syrie, #Poutine, #Trump, #Irak, #Pakistan

Le général Yahya Rahim Safawi

Revue de presse : Al Manar (23/1/18)*

Le haut-conseiller du commandant en chef des forces armées iraniennes, le général Yahya Rahim Safawi, a proposé de former une alliance régionale comprenant l’Iran, la Russie, la Syrie, l’Irak et le Pakistan afin de faire face à la coalition américaine, a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews.

S’exprimant au cours d’une intervention à la télévision iranienne, le général Safawi a souligné que « les événements de ces dernières années, en particulier en Syrie et en Irak, peuvent être analysées sur 3 niveaux: le premier concerne une planification pour provoquer ces événements et dans lesquels les Etats-Unis était le principal acteur. Le deuxième niveau concerne le soutien financier et militaire offert par l’Arabie et les Emirats mais aussi le Qatar aux terroristes. Enfin, le troisième niveau concerne l’entraînement assuré par la Turquie et la Jordanie ».

Evoquant le projet américain dans la région, il a souligné: « le projet US vise à former une force de 30 mille éléments dans le nord-est de la Syrie et à l’ouest de l’Euphrate pour l’exploiter afin de poursuivre ses objectifs politiques, économiques et militaires dans la région ».

Et de poursuivre : « les Saoudiens se sont engagés, quant à eux, dans une concurrence régionale, afin de gagner un certain statut régional. Pour ce faire, ils ont dépensé des sommes colossales et se sont ingérées dans la région comme au Yémen, au Liban et en Irak, sauf qu’ils n’ont rien gagné ».

Il a ajouté que « même la Turquie est entrée dans l’arène de la concurrence et a prouvé dans la pratique qu’elle s’entendait avec les États-Unis, malgré leur différente approche concernant la question kurde, surtout que la Turquie ne souhaite pas une région autonome kurde à sa frontière avec la Syrie ».

Le général Safawi, a indiqué que « cette concurrence pourrait durer des années et la République islamique d’Iran compte poursuivre le renforcement sa sécurité et celle de la région, aussi de renforcer l’axe de la résistance. L’Iran est estimé par les USA comme étant un concurrent sérieux qui a remporté des victoires ».

Et d’ajouter : « la stratégie saoudienne dans la région est incorrecte, preuve à l’appui, leurs actions au Yémen leur a fait subir une défaite stratégique. La guerre dure depuis trois ans dans ce pays sans que l’Arabie Saoudite ait réussi à atteindre ses objectifs, alors qu’selle a tué et déplacé des centaines de milliers et que le monde entier la condamne ».

En ce qui concerne la situation intérieure en Arabie saoudite, il a noté: « la quête pour le pouvoir et la concurrence entre les nouveaux dirigeants en Arabie saoudite les conduiront à une instabilité stratégique ».

Source: Al Manar et Médias

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.