Aller à…
RSS Feed

Irak : 9 mois après les législatives, toujours pas de gouvernement digne de ce nom


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 14 Février 2019,
Catégories : #irak

Revue de presse : Agence Xinhua (13/2/19)*

La Représentante spéciale pour l’Irak de l’ONU se dit préoccupée par l’impasse politique dans laquelle se trouve le pays

Mercredi, la Représentante spéciale des Nations Unies pour l’Irak, Mme Jeanine Hennis-Plasschaert, s’est dite préoccupée par l’impasse politique liée à la formation du gouvernement irakien.

L’esprit de collaboration qui s’est instauré il y a quatre mois entre les principales composantes de l’échiquier parlementaire a permis la désignation consensuelle, comme Premier ministre désigné, de M. Adel Abdul-Mahdi, et une passation des pouvoirs particulièrement sereine, a déclaré Mme Hennis-Plasschaert.

Cependant, à ce jour, le gouvernement irakien demeure incomplet. Quatre postes ministériels sont encore vacants, et trois d’entre eux (ceux de l’Intérieur, de la Défense et de la Justice) font l’objet de vifs désaccords entre les blocs politiques, a déclaré Mme Hennis-Plasschaert devant le Conseil de sécurité.

Dans ce contexte, de multiples sessions parlementaires ont été ajournées, interrompues ou boycottées au cours de ces derniers mois. Par voie de conséquence, la mise en œuvre du programme gouvernemental n’a que peu progressé et les comités parlementaires n’ont pas encore commencé leurs travaux importants, a fait remarquer la Représentante spéciale et Chef de la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak (MANUI).

Comme si tout cela ne suffisait pas, la session parlementaire est close et ne reprendra que début mars, a ajouté la Représentante spéciale.

Enfin, c’est le peuple irakien qui porte l’essentiel des conséquences de cette impasse politique, a-t-elle prévenu.

*Source : Agence Xinhua

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.