Aller à…
RSS Feed

Irak : Deux nouvelles bases américaines à Al-Anbar


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 27 Décembre 2018,

Catégories : #irak, #mossoul, #trump, #kurdistan

Revue de presse : Agence Anadolu (25/12/18)*

Les Etats-Unis ont établi deux nouvelles bases militaires dans la province irakienne d’al-Anbar (ouest), près de la frontière syrienne, a révélé un responsable irakien mardi.

Cette initiative intervient moins d’une semaine après l’annonce par le président des Etats-Unis, Donald Trump de son intention de retirer l’ensemble des forces américaines de Syrie.

«L’armée américaine a mis en place deux nouvelles installations militaires dans des parties inhabitées de la province», a déclaré à Anadolu Farhan al-Duleimi, membre du conseil d’Al-Anbar.

La première base a été installée dans la zone de Rumana, près de la frontière syrienne, à environ 360 kilomètres à l’ouest de Ramadi, le chef-lieu de la province d’Al-Anbar, a indiqué al-Duleimi.

La deuxième base a été installée à l’est de la ville d’Al-Rutbah, à environ 310 kilomètres à l’ouest de Ramadi et à moins de 100 kilomètres de la frontière syrienne, a-t-il ajouté.

Selon al-Duleimi, ces bases visent à aider les forces irakiennes à « sécuriser les frontières du pays et à prévenir les infiltrations du groupe terroriste Daech ».

« Des dizaines de soldats américains ainsi que des drones et autres équipements sont actuellement stationnés dans les deux bases », a déclaré al-Duleimi sans fournir davantage de détails.

Le gouvernement irakien et l’armée américaine n’ont pour l’heure pas émis de commentaires à ce sujet.

Si l’information est confirmée, l’établissement de ces deux nouvelles bases portera à quatre le nombre total de bases militaires américaines dans la province irakienne d’al-Anbar.

Environ 5 mille soldats américains sont encore déployés en Irak depuis la formation en 2014 par les États-Unis d’une coalition en vue de combattre Daech.

Source : Anadolu

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.