Aller à…
RSS Feed

Israel reproche à Poutine d’avoir choisi le camp de Bachar.


02/01/2019
Israel reproche à Poutine d’avoir choisi le camp de Bachar.


Extrait : Le 25 décembre, pour mener une attaque aérienne contre la Syrie, l’aviation israélienne s’était servie de la présence de deux avions de ligne dans le ciel libanais. Certaines sources estiment qu’Israël vient de recourir à une nouvelle tactique qui consiste à une couverture défensive active d’opérations offensives. Il s’agit paradoxalement d’un tribut involontaire rendu par Tel-Aviv à l’efficacité mortelle de la DCA syrienne en constante amélioration par l’apport russe. Or cet apport pourrait ne pas se confiner en Syrie et toucher le Liban voisin. Le journal israélien Coolamnews revient sur le coup de froid Israël/Russie qui ne cesse de s’approfondir.

Après l’incident de l’Il-20 russe en Méditerranée au large de la Syrie, la Russie n’a pas tardé en effet à réagir vigoureusement contre l’attitude de l’aviation israélienne le 25 décembre :

« Moscou se sent profondément préoccupé quant aux attaques d’Israël visant la Syrie d’autant plus que le modus operandi de cette agression est très préoccupant. Il s’agit de la violation sérieuse de la souveraineté de la Syrie et des décisions du Conseil de sécurité de l’ONU », indique le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères qui ajoute : « L’aviation israélienne a, de nouveau, lancé une opération militaire contre la Syrie en utilisant comme bouclier des avions de ligne. »

L’aviation israélienne s’est servie des avions de ligne pour mener son attaque contre la Syrie.
Le site affirme que le régime israélien a déployé d’intenses activités diplomatiques pour se réconcilier avec Moscou, mais « de vifs différends existent entre Israël et la Russie, alors que le Kremlin a rejeté à plusieurs reprises les demandes de Benyamin Netanyahu pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine ».

Dans les faits, dit le site, il paraît que Moscou exige effectivement l’arrêt de presque toutes les opérations offensives d’Israël contre la Syrie.

« L’affirmation de la Russie selon laquelle des avions de l’armée de l’air israélienne opérant depuis le Liban ont mis en danger la semaine dernière deux vols civils, témoigne du fait que, malgré les efforts déployés pour réconcilier et coordonner les positions entre les armées russes et israéliennes, les divergences subsistent », estime l’expert israélien, David Sebban cité par Coolamnews.

La presse israélienne accuse la Russie d’avoir abandonnée une certaine neutralité envers Israël pour se ranger plutôt du côté du gouvernement de Damas et de ses alliés. « Les Russes ont fait leur choix. Ils ont choisi Assad », a écrit David Sebban qui revient sur une possible extension dans le ciel de la région de la couverture aérienne des S-300 :

« Ce qui agace davantage les dirigeants israéliens, c’est la demande formulée au Liban pour que la Russie protège l’espace aérien libanais contre les frappes israéliennes. Si cela est le cas, le froid risque de s’installer définitivement entre Israël et la Russie et dans ce cas, il n’est pas du tout bon pour Israël que la Russie s’implante définitivement aux portes israéliennes. »
À propos de ce site web
presstv.com
Israël/Russie: vers une escalade?
« Les Russes ont fait leur choix. Ils ont choisi Assad. » (expert israélien)

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.