Aller à…
RSS Feed

La nation syrienne ne compte pas vendre son âme en échange des dollars ensanglantés des États-Unis.


PressTV

La Syrie n’a pas besoin des dollars américains maculés du sang de ses enfants
Thu Jan 18, 2018

La nation syrienne ne compte pas vendre son âme en échange des dollars ensanglantés des États-Unis. ©fr.sott.net

Un communiqué du ministère syrien des Affaires étrangères est revenu sur les ingérences de Washington dans les affaires syriennes.

« Les affaires intérieures de chaque pays ne regardent que lui-même. En conséquence, personne n’a le droit de donner son opinion sur ces questions », a ainsi répliqué Damas aux récents propos interventionnistes du secrétaire d’État américain Rex Tilerson.

Cité par l’agence de presse syrienne SANA, le communiqué continue de la sorte :

« Ces ingérences sont en violation du droit international et sont incompatibles avec la Constitution du pays.

La présence militaire américaine en Syrie est illégale et constitue une violation flagrante du droit international et nuit à la souveraineté nationale du pays, et cette présence militaire ainsi que toutes les mesures prises par les États-Unis n’ont qu’un seul objectif : protéger l’organisation Daech créée par l’administration Obama.

Le gouvernement américain n’a jamais eu pour objectif l’éradication du groupe terroriste Daech, et la ville de Raqqa est une preuve évidente des sinistres actions de Washington et de sa soi-disant coalition.

Le gouvernement syrien n’a même pas besoin d’un seul dollar des États-Unis pour reconstruire le pays parce que leurs dollars sont maculés par le sang des Syriens. De fait, aucune proposition n’a été faite aux États-Unis pour qu’ils puissent s’engager dans la reconstruction, car les politiques US ne génèrent que la dévastation et la souffrance.

La Syrie continuera sa lutte pour venir à bout de tous les groupes terroristes et n’aura de cesse qu’elle n’ait nettoyé chaque centimètre du pays des traces impures des terroristes. La Syrie continuera toujours avec la même détermination ses efforts pour libérer le pays de toute présence étrangère illégale. Toute solution politique en Syrie doit répondre aux exigences de la nation, et non pas mettre en œuvre des plans élaborés par des pays étrangers et servant leurs intérêts, car cela ne correspond pas aux souhaits du peuple syrien. »

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.