Aller à…
RSS Feed

La sale guerre : un plan machiavélique de destruction systématique de l’Irak


ITRI : Institut Tunisien des Relations Internationales

Publié par Candide le 25 septembre 2017 dans Chroniques

La sale guerre : un plan machiavélique de destruction systématique de l’Irak

http://www.iraqirabita.org/index3.php?do=article&id=8899/

Traduit de l’arabe par Ahmed Manaï

Un plan machiavélique de destruction systématique de l’Irak, de sa société, de son infrastructure et de son patrimoine est en exécution depuis plus de 4 ans. Cela a commencé dès le premier jour de l’occupation, mais son rythme s’est accéléré après la destruction du mausolée de Samarra le 22 février 2006, dont les auteurs ont cherché à déclencher une guerre civile en frappant l’imaginaire sacré des chiites irakiens. Depuis, que de symboles de l’Irak ont été détruits !

Tout récemment, les vrais terroristes, c’est-à-dire les forces étasuniennes d’occupation et leurs divers agents, ont détruit le pont Assarrafya et le tunnel de la place Ennoussour (les aigles).

Lisez les deux témoignages suivants sur les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces deux opérations.

Un témoin raconte : « la veille de son explosion, le pont Assarrafia était fermé à la circulation. Il n’a été ouvert que le lendemain, pour exploser au bout de quelques heures et sombrer dans les eaux du fleuve ».

Pour ce qui est du tunnel Ennoussour, un correspondant de iraqirabita rappelle que les choses s’étaient passées de la même façon que dans le premier cas : « Il n’y a aucune trace de voiture piégée, comme on l’a prétendu. Le tunnel était fermé depuis l’après midi du dimanche. Un témoin, digne de confiance, m’a raconté : vers 18 heures de la journée du dimanche, alors que le tunnel était fermé, il avait aperçu des lumières bleues et blanches et des individus qui se déplaçaient à l’intérieur, au niveau du plafond. Le lendemain le tunnel a explosé. Ne croyez surtout pas que les gens qui se déplaçaient dans le tunnel avec des torches lumineuses sur la tête, sont des extra-terrestres. Il s’agit d’agents superpuissants qui travaillent sous la protection des iraniens et des américains et que ni le gouvernement irakien ni même les américains ne peuvent arrêter !

Ces derniers temps, des témoins ont aperçu des hommes grenouilles très spéciaux opérant dans les eaux du lac Atharthar, au nord de Bagdad. Il ne serait pas étonnant qu’on assiste, un de ces jours, à la destruction du barrage du même nom dont les eaux finiront par engloutir Bagdad l’invincible !!!!

Traduit de l’arabe par Ahmed Manaï : www.tunisitri.net/

http://www.iraqirabita.org/index3.php?do=article&id=8899/

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.