Aller à…
RSS Feed

le régime Macron confirme la place privilégiée de Paris aux côtés de Washington, au Levant comme en Afrique. Sacrifiant et isolant les intérêts de la France au Proche-Orient


Lundi 30 avril 2018

LUC MICHEL (??? ??????) & EODE/
Luc MICHEL pour EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2018 04 30/

Tournant le dos définitivement à la défunte « grande politique arabe » de de Gaulle (1), . A deux reprises, en août 2013 (2) et ce 14 avril 2018 (3), la France est en tête de la meute occidentale qui vient agresser l’Etat syrien. Alignée non seulement sur Washington, mais aussi sur Tel-Aviv, Paris est l’élément radical et radicalisé de la coalition occidentale. Ajoutons que dans les dossiers iranien (où on a pu dire qu’à Genève, le ministre Fabius représentait les intérêts israéliens à la table de négociation) (4) et libanais, elle joue le même rôle…

* Voir la Partie I de cette analyse :
APRES L’AFRIQUE, VOICI PARIS QUI SERT D’INFANTERIE COLONIALE A WASHINGTON EN SYRIE
sur http://www.lucmichel.net/2018/04/09/luc-michels-geopolitical-daily-apres-lafrique-voici-paris-qui-sert-dinfanterie-coloniale-a-washington-en-syrie/

Ce 26 avril, le secrétaire à la Défense US, James Mattis le confiait lors d’une audition au Sénat américain. Les soldats des forces spéciales françaises ont été envoyés en renfort en Syrie ces deux dernières semaines : « Les Français nous ont renforcés en Syrie avec des forces spéciales au cours des deux dernières semaines ». Le chef du Pentagone confirmait ainsi des informations de presse que le gouvernement français, généralement très discret sur l’utilisation de ses forces spéciales, n’avait jamais accréditées.

PARTICIPATION FRANCAISE A L’OFFENSIVE OCCIDENTALE VERS DEIR EZ-ZOR

Selon le quotidien ‘al-Hayat’, des avions de combat de la coalition internationale dirigée par Washington ont bombardé « des fiefs des terroristes de Daech » près du village d’al-Bahra dans la province de Deir ez-Zor. Des sources kurdes syriennes confirment « le départ d’un convoi militaire composé de 350 hommes et d’une importante quantité d’équipements de combat, de l’ouest de la ville de Raqqa (…) Ledit convoi se dirige vers les zones contrôlées par Daech à Deir ez-Zor », a-t-on appris des mêmes sources. Parallèlement à l’idée de la création d’une « armée arabe » évoquée par les Américains, les forces kurdes se dirigent elles aussi vers Deir ez-Zor.

Le site d’information syrien ‘Arabi 21’ a annoncé le lundi 23 avril que « les troupes françaises étaient aussi arrivées à Deir ez-Zor en compagnie de quelques éléments FDS ». Selon ce site, « les forces françaises sont passées par la région pétrolifère d’al-Jafra, située dans le désert d’Aqeedat pour arriver jusqu’au village de Kamol-Atallah situé au nord-est de la ville de Deir ez-Zor ». Pour les analystes politiques, « la visite du président français aux États-Unis et son alignement total sur les politiques syriennes de Washington signifient ni plus ni moins une entrée en guerre directe de la France face à l’État syrien mais aussi face à ses alliés iraniens et russes ».

UNE PRESENCE FRANCAISE RENFORCEE ET ILLEGALE EN SYRIE

Hussein al-Bassi, un ancien membre de la ‘Coalition des négociations syriennes’ (CNS), a déclaré dans son entretien avec ‘Arabi 21’ que « l’objectif poursuivi par les Français était de pérenniser la présence de leurs forces en Syrie et de montrer qu’ils sont des acteurs influents pour ce pays et notamment pour son avenir ».

Les forces françaises sont actuellement présentes dans cinq régions du nord de la Syrie : les hauteurs de Kobané, Aïn al-Arab, la région de Sarin, la cimenterie Lafarge, le village de Kharab-e-Eshq et enfin la région d’Aïn-Issa en banlieue de Raqqa. Des témoins oculaires ont vu les forces françaises entrer au champ pétrolier d’al-Jafra puis s’installer dans le désert d’Aqeedat et enfin dans la localité d’al-Thour.

PARIS EN ALIGNEMENT TOTAL SUR WASHINGTON :
MACRON QUALIFIE L’IRAN DE « SOUTIEN AU TERRORISME » ET VOIT EN POUTINE UN « DÉSTABILISATEUR »

Au seuil de sa visite à Washington, le président français s’est aligné totalement sur l’administration Trump. En traitant Poutine « d’ennemi de la démocratie », il a demandé le « départ d’Assad » et mis en garde contre « un retrait US qui balisera le terrain à la domination iranienne sur la Syrie et à une nouvelle guerre et à l’émergence d’un type nouveau de terrorisme ». « La France est-elle en guerre contre l’Iran et la Russie ? », interrogeaient ce 26 avril ‘Fars’ (Iran).

Les analystes politiques reviennent d’ailleurs sur la visite à partir du 23 avril du président français aux États-Unis, visite jugée d’ « entourée d’incertitudes en termes d’acquis politiques ou économiques ». Largement médiatisé dans les journaux français qui rapportent de long en large, avec une fierté naïve, celle du chien courant que flatte son maître, « les discours présidentiels prévus devant le Congrès ou à l’Université de Georgetown, la visite risque de ne pas servir à grand chose en ce qui concerne les objectifs fixés : Le président français ne pourrait convaincre Donald Trump de changer son avis ni sur le nucléaire iranien, ni sur la Syrie, et encore moins sur le statut de Jérusalem. Pour autant qu’il le veuille vraiment …

Certains analystes voient à travers l’entretien accordé par Macron à ‘Fox News’ (la TV des neocons, tout un symbôle) juste avant son départ pour Washington, « les signes d’un blocage ». Hadi Mohamadi, expert des questions internationales revient sur le « ton particulièrement anti-iranien » de cet entretien, où le président français affirme que les Américains « devraient rester en Syrie pour bâtir un pays nouveau » (sic) (thème central du « regime change » US), sinon « l’Iran et le régime de Bachar al-Assad reprendront tout le terrain et y créeront un nouveau terrorisme » (resic) : « Il semblerait que M. Macron se livre là à un changement radical dans sa politique moyen-orientale. Alors qu’au début de son mandat il affirmait vouloir travailler avec Assad qui fait « effectivement parie de la solution » tout en soulignant sur la nécessité d’un dialogue entre l’Occident d’une part et l’Iran et la Russie de l’autre, le voilà changer radicalement son camp. Il réclame le départ d’Assad et accuse l’Iran de soutien au terrorisme. Et c’est dans cette situation fort malcommode, qu’il veut mener une médiation en faveur de l’accord nucléaire avec l’Iran. Le président français semble s’être lui-même piégé ou alors être tombé dans le piège tendu par les Américains ».

Très critiqué en France pour avoir malmené le droit international et ignoré le poids du Parlement à travers son engagement militaire aux côtés des Américains et des Britanniques pour attaquer la Syrie, Macron fait aussi face à la grogne d’une partie de l’Armée française. Les ratés de la Marine nationale au cours des frappes de missiles du 14 avril contre la Syrie ont largement nui à la crédibilité de la France en tant que puissance militaire, dépositaire d’une industrie d’armement.

L’entretien du président français avec ‘Fox News’ lui a d’ailleurs servi d’occasion pour traiter le président russe de « déstabilisateur des démocraties », l’homme qui s’ingère en Europe et aux États-Unis. « Macron est-il sur la voie d’engager la France dans une confrontation directe l’opposant à l’Iran et à la Russie ? »

NOTES :

(1) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
FRANCE 2008-2018 (IV) : LES CONSEQUENCES GEOPOLITIQUES DU RETOUR DE PARIS DANS L’ORBITE AMERICAINE
sur http://www.lucmichel.net/2018/04/26/luc-michels-geopolitical-daily-france-2008-2018-iv-les-consequences-geopolitiques-du-retour-de-paris-dans-lorbite-americaine/

(2) Cfr. Luc MICHEL sur PCN-INFO (31 août 2013) / GEOPOLITIQUE / LA FRANCE DE DE GAULLE EST TOMBEE DANS LES MAINS DU « PARTI AMERICAIN » ET DU LOBBY SIONISTE
sur http://www.lucmichel.net/2013/08/31/pcn-info-geopolitique-la-france-de-de-gaulle-est-tombee-dans-les-mains-du-parti-americain-et-du-lobby-sioniste/

(3) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
L’ACTUALITE QUI CONFIRME L’ANALYSE : COMMENT LA PROPAGANDE ATLANTISTE DES MEDIAS D’ETAT FRANÇAIS SUR L’AGRESSION DE WASHINGTON-PARIS-LONDRES CONTRE LA SYRIE MANIPULE L’OPINION PUBLIQUE …
sur http://www.lucmichel.net/2018/04/14/luc-michels-geopolitical-daily-lactualite-qui-confirme-lanalyse-comment-la-propagande-atlantiste-des-medias-detat-francais-sur-lagression-de-washington/
Et sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
LA FRANCE HORS JEU AU PROCHE-ORIENT (I) : COMMENT PARIS S’EST ISOLEE EN SYRIE
sur http://www.lucmichel.net/2018/03/06/luc-michels-geopolitical-daily-la-france-hors-jeu-au-proche-orient-i-comment-paris-sest-isolee-en-syrie/

(4) Cfr. sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
LA FRANCE HORS JEU AU PROCHE-ORIENT (II) : PARIS POISSON-PILOTE DE LA POLITIQUE AMERICAINE CONTRE L’IRAN
sur http://www.lucmichel.net/2018/03/07/luc-michels-geopolitical-daily-la-france-hors-jeu-au-proche-orient-ii-paris-poisson-pilote-de-la-politique-americaine-contre-liran/

(Sources : ‘al-Hayat’ – Fars – ‘Arabi 21’ – EODE Think-Tank)

LUC MICHEL (??? ??????) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* Luc MICHEL (??? ??????) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

Le sommaire de Luc Michel
Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Source : Luc Michel

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.