Aller à…
RSS Feed

L’Iran accuse Israël de « mensonges », défend la riposte syrienne


Assawra
Al Faraby

Samedi 10 février 2018

L’Iran a accusé samedi Israël de « mensonges » et souligné le droit de la Syrie à la « légitime défense », en riposte à des raids israéliens lancés après l’interception selon l’Etat hébreu d’un drone présenté comme iranien.
« Les allégations à propos du survol d’un drone iranien sont trop ridicules », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi.
« Pour couvrir ses crimes dans la région, les dirigeants israéliens recourent à des mensonges contre les autres pays », a-t-il ajouté. « La Syrie a le droit à la légitime défense » face à Israël.
L’Iran est l’ennemi juré d’Israël et soutient militairement la Syrie dans la guerre qui ravage depuis 2011 le pays voisin de l’Etat hébreu.
Israël a affirmé avoir mené samedi matin des attaques aériennes d’envergure en Syrie, frappant des cibles militaires syriennes mais aussi « iraniennes » après avoir intercepté dans la nuit un drone lancé de Syrie et présenté comme iranien.
C’est la première fois que l’armée israélienne dit ouvertement avoir visé des cibles « iraniennes » depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, où Israël a effectué ces dernières années de nombreuses frappes contre le régime de Damas ou le Hezbollah libanais.
La défense anti-aérienne syrienne a tiré en direction des avions israéliens.
Un avion de combat F16 de l’armée de l’air israélienne s’est écrasé en Israël après avoir essuyé des tirs de la DCA syrienne, a indiqué l’armée israélienne sans qu’il apparaisse clairement si l’appareil a été touché ou s’il est tombé en raison d’une défaillance technique ou humaine.
« L’Iran n’a pas de présence militaire en Syrie et a envoyé uniquement des conseillers militaires en Syrie à la demande du gouvernement syrien », a encore déclaré M. Ghassemi.
Dans un communiqué de leur commandement conjoint, les forces alliées de la Syrie -dont le Hezbollah et l’Iran- ont nié toute violation de l’espace aérien israélien par un drone.
« Ce que dit l’ennemi israélien, que le drone le visait et est entré dans l’espace aérien de la Palestine occupée, n’est que mensonges », ont-elles indiqué en menaçant Israël « d’une réponse implacable » à « toute nouvelle agression ».
Selon le texte, les frappes israéliennes ont pris pour cible une « unité de drones », utilisées « pour la collecte d’informations dans la lutte contre les organisations terroristes, en premier lieu Daech », un acronyme en arabe du groupe Etat islamique (EI).
De son côté, le Liban a dénoncé samedi les frappes israéliennes en Syrie voisine, et va adresser une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU pour protester contre « l’utilisation par Israël de l’espace aérien libanais pour mener ses attaques contre la Syrie », selon un communiqué des Affaires étrangères.

Le dossier Iran
Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Source : Assawra
https://assawra.blogspot.fr/…

Laisser un commentaire

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.