Aller à…
RSS Feed

Livraison des S300 en Syrie et unification du système antiaérien avec la Russie


Russie politics
Karine Bechet-Golovko

Mercredi 3 octobre 2018

Après que le 17 septembre 2018 un avion militaire russe ait été descendu, faisant 15 victimes, en raison du comportement d’un avion militaire israélien, la Russie est revenue sur sa décision de suspension de la livraison du système de défense antiaérienne S300 à la Syrie, qu’elle avait consentie en compromis avec Israël. Maintenant, la Syrie va pouvoir reprendre le contrôle de son ciel.

Ce 17 septembre, Israël bombarde à la frontière avec Syrie des positions iraniennes. Prévenant au dernier moment la Russie qui n’a pas le temps de mettre ses avions en sécurité, l’avion israélien se sert de l’avion militaire russe comme d’un pare-feu. En effet, celui-ci reçoit le coup fatal de la défense syrienne antiaérienne. Malgré les démentis d’Israël, le ministère russe de la Défense, après enquête, maintient la responsabilité première d’Israël.

En réponse, la Russie va renforcer la sécurité des militaires russes dans la zone et donc reprendre le contrôle du ciel. Alors qu’en 2010 déjà, la Syrie avait conclu un contrat avec la Russie pour l’achat de S300 pour un montant de 900 millions de $ qui devaient être livrés au plus tard au printemps 2013, elle suspend sa livraison. Si elle fait un geste envers Israël qui veut garder toute latitude dans la région contre « ses » ennemis, l’Iran beaucoup plus que l’état islamique, la Russie invoque alors les sanctions adoptées contre la Syrie par le Conseil de sécurité de l’ONU. Il est toutefois surprenant que cela concerne les S300, qui sont des armes défensives … Le même problème s’était posé lorsque la Russie avait conclu un contre avec l’Iran en 2007 pour un montant de 800 millions de $, auquel avait également renoncé la Russie suite aux sanctions adoptées contre l’Iran en 2010.

Il semblerait que dans les guerres postmodernes, non seulement tous les Etats n’aient pas le droit de se défendre, mais que seulement certains pays puissent décider de la « convenabilité » des acheteurs d’armes, certains bénéficiant d’une immunité totale selon des critères particulièrement obscurs.

Suite au crash de l’avion militaire russe impliquant Israël, la Russie a pris la décision de finalement livrer les S300 à la Syrie. L’annonce du changement de politique n’a pas été du goût des Etats-Unis qui annoncent, si la livraison a réellement eu lieu, une importante escalade du conflit dans la région:

In Washington, State Department spokeswoman Heather Nauert could not confirm reports that the S-300 had been delivered.

“I cannot confirm that that is accurate. I hope that they did not,” she told a press briefing. “That would be, I think, sort of a serious escalation in concerns and issues going on in Syria, but I just can’t confirm it.”

En quoi un système de défense devrait-il entraîner une escalade dans la région?

Pour sa part, Israël maintient la pression et déclare que si livraison il y a lieu, de toute manière, ils continueront à bombarder. Certes, mais ce sera beaucoup plus difficile … et dangereux. Peut-être de là vient le risque d’escalade? Mais alors quel est le rapport avec la lutte contre le terrorisme?

“We have not changed our strategic line on Iran,” Israeli Education Minister Naftali Bennett

Le ministère de la Défense russe a donc laissé diffuser des images concernant la livraison des S300 en Syrie.

Choïgu, ministre russe de la Défense a expliqué que, en plus de la livraison du système de défense aérien S300, la Russie envisage de regrouper les deux systèmes antiaériens, S400 russes et S300 syriens, pour ne former qu’un seul espace de défense. Ce qui doit être opérationnel au 20 octobre. Par ailleurs, un système de brouillage électronique a été mis en place, qui permet de bloquer les systèmes électroniques à proximité.

Pour sa part, le porte-parole de la coalition américaine, S. Ryan, estime que cela ne change rien, puisque les mécanismes de communication avec la Russie sont maintenus et permettent de prévenir les accidents.

Quoi qu’il en soit, Israël perd sa liberté de vol et il lui sera beaucoup plus difficile d’intervenir en Syrie.

Le sommaire de Karine Bechet-Golovko
Le dossier Russie
Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Source : Russie Politics
http://russiepolitics.blogspot.fr/…

Laisser un commentaire

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.