Aller à…
RSS Feed

Moscou dévoile qui fournit des armes à Daech


Toutes les actualités
International

L’armée gouvernementale syrienne dans la province d’Idlib
© Sputnik. Ilya Pitalev
09:15 24.08.2018

L’organisation terroriste Daech* en Syrie recevrait des armes de la part de structures officieuses, certaines ayant même des liens avec les services secrets de certains pays étrangers, rapporte l’ambassadeur russe à l’Onu Vassili Nebenzia.

Les armes dont sont équipés en Syrie les terroristes de Daech* proviennent de structures officieuses, dont certaines seraient liées aux services secrets de pays étrangers, a déclaré ce jeudi 23 août l’ambassadeur russe auprès de l’Onu, Vassili Nebenzia.

«Les témoignages s’accumulent indiquant des fournitures d’armes depuis l’étranger, notamment par le biais de structures semi-légales et même sous le patronage des services secrets de certains pays», a signalé le diplomate.

Quartiers sud de Damas
© Sputnik. Mikhaïl Voskresenski
Al-Qaïda en embuscade en cas de retraite de Daech en Syrie?
Il espère que le problème pourra être abordé les 3 et 4 septembre à Moscou dans le cadre d’une conférence internationale consacrée à la lutte contre les fournitures d’armes illégales et le terrorisme international.

Il a ajouté que les attaques terroristes en Syrie pourraient se multiplier, «principalement dans la région d’Idlib ».

«Les terroristes de Daech* font feu de tout bois, recourant à des mineurs, moins de 12 ans compris, pour mener leurs attaques», a averti le diplomate.

Il a rappelé le rôle des forces armées russes dans la lutte anti-Daech* en Syrie.

«Avec le soutien des forces armées russes, plus de 1.400 localités ont été libérées et plus de 96% du territoire a été placé sous le contrôle des forces gouvernementales et des milices populaires. Résultat, plus de 1,5 million de réfugiés syriens ont déjà pu regagner leur foyer», a signalé M. Nebenzia.

Pour rappel, un conflit armé ravage la Syrie depuis mars 2011 et les moyens de le régler sont au centre des discussions organisées à Astana, au Kazakhstan, et à Genève, en Suisse. Le Congrès du dialogue national syrien, organisé à Sotchi, en Russie, le 30 janvier dernier, fut une première tentative de réunir le plus grand nombre de participants à la table des négociations, débouchant sur la décision de créer une commission constitutionnelle à Genève.

*Organisation terroriste interdite en Russie

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.