Aller à…
RSS Feed

Palestine : Recep Tayyip Erdogan ne mâche pas ses mots


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 2 Avril 2018,

Catégories : #Turquie, #Erdogan, #Gaza, #Jérusalem

« Hé Netanyahu ! Tu es un occupant !

Et c’est en tant qu’occupant que tu es sur ces terres.

En même temps, tu es un terroriste »

________________

Israël, Etat d’occupation

« Israël est un Etat d’occupation. En ce moment, avec leur police, ils ont recours à la terreur et frappent les jeunes et les enfants (palestiniens) », a lancé M. Erdogan lors d’un discours à Istanbul.

« Ils attaquent Gaza avec leurs (avions) F-16. Pourquoi? Parce qu’ils se disent +Nous sommes forts+. Je le dis clairement : être fort ne signifie pas avoir raison », a ajouté M. Erdogan.

Source : I24News – 9/12/17

________

Trump et la décision de reconnaître

Jérusalem comme capitale d’Israël

Les musulmans pourraient perdre la Mecque et d’autres lieux saints si la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne n’est pas inversée, a prévenu le président turc Recep Tayyip Erdogan.

“Si nous perdons Jérusalem, nous ne serons pas en mesure de protéger Medina. Si nous perdons Medina, nous perdrons la Mecque et la Kaaba“, a déclaré M. Erdogan lors d’une cérémonie à Istanbul.

Erdogan a été l’un des hommes politiques les plus virulents après la décision controversée du président Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël. Le président turc a critiqué les autres pays pour leur “faible” réponse à l’initiative américaine.

Samedi, Erdogan a exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à annuler la décision de Trump. Si l’ONU n’agit pas sur la question, la Turquie fera tout ce qui est nécessaire dans les cadres juridiques pour lutter contre la reconnaissance américaine, a-t-il promis.

“Si le [Conseil de sécurité de l’ONU] ne le fait pas, nous approcherons les autorités compétentes dans un cadre légal”, a déclaré M. Erdogan. “La Turquie n’arrêtera pas de défendre la Palestine ou Jérusalem juste parce qu’Israël le veut.”

“Comme il y a un siècle, le monde islamique fait face à des efforts pour le remodeler à travers le sang, les larmes et les conflits entre frères”, a déclaré M. Erdogan, cité par l’agence de presse Anadolu. Les peuples du monde islamique doivent “se préparer à des attaques qui tentent de faire tomber les musulmans de l’intérieur”, a-t-il dit.

Source : Islam et Info – 18/12/17

________

Massacre de Palestiniens

lors de la Grande marche du retour

« J’ai demandé hier à Trump lors de l’appel téléphonique si l’Administration américaine interviendrait face aux attaques israéliennes sur la Bande de Gaza « , a fait savoir le président turc qui s’est d’ailleurs indigné du silence de certains pays face au massacre perpétré dans la Bande de Gaza.

A propos de ceux-ci, Erdogan s’est d’ailleurs demandé : « Avez-vous entendu des condamnations des violations israéliennes à Gaza de la part de ceux qui critiquent la Turquie pour l’opération à Afrin? »

Source :Agence Anadolu – 31/3/18

Le Président a souligné que lors de son entretien téléphonique d’hier avec Donald Trump, il lui avait posé une question portant sur si les États-Unis allaient intervenir.

«C’est la plus grande preuve de la duplicité de ceux qui braquent leurs yeux sur nous mais ne disent rien à Israël qui attaque avec des armes lourdes des gens qui manifestent sur leurs propres terres à Gaza», a fustigé M. Erdogan.

Source : Sputnik – 31/3/18

« Hé Netanyahu ! Tu es un occupant ! Et c’est en tant qu’occupant que tu es sur ces terres. En même temps, tu es un terroriste », a déclaré Recep Tayyip Erdogan, dans un discours télévisé devant ses partisans à Adana (sud de la Turquie). « Ce que tu fais aux Palestiniens opprimés sera inscrit dans l’histoire et nous ne l’oublierons jamais », a-t-il ajouté.

Source : RTL – 1/4/18

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.