Aller à…
RSS Feed

Syrie: A quand un tribunal international pour les armes fournies par US aux terroristes ?


Centre Palestinien
d’Information

Russie politics
Karine Bechet-Golovko

Armes venant de US, France et Belgique retrouvées entre les mains de terroristes en Syrie

Lundi 9 octobre 2017

L’armée syrienne a retrouvé – et documenté – des armes venant de pays de l’OTAN entre les mains des terroristes de Al Nusra et de Daesh, dans différentes villes du pays. Notamment après l’attaque menée par Al Nusra contre la police militaire russe dans la zone de désescalade du 18 septembre. Les simples dénégations ironiques du Pentagone ne sont plus suffisantes, à quand un tribunal international pour qu’une réelle enquête soit réalisée?

Suite à l’attaque perpétrée par les groupes d’Al Nusra le 18 septembre contre les membres de la police militaire russe, les forces syriennes ont retrouvé des armes à feu et des grenades provenant des pays de l’OTAN, notamment des Etats Unis, de la France et de la Belgique qui avaient été utilisées par les terroristes tentant de bloquer l’avancée des forces anti-terrroristes luttant réellement sur place. Les armes ont été préservées, montrées aux journalistes et leurs numéros de série photographiés, afin de servir de preuves.

Des armes américaines ont également été retrouvées lors du déminage des quartiers d’Alep. Comme le déclare le général syrien Ali al-Ali:

« Nous savons que les Etats Unis ont fourni aux terroristes en Syrie, dans la période allant du 5 juin au 15 septembre de cette année 1421 camions de matériels militaires et d’armes. Ils étaient soi-disant destinés à la lutte contre les terroristes, mais sont finalement tombés entre les mains des membres de Daesh et de Al Nusra »

Les armes sont envoyées par voie maritime en Syrie dans le cadre du programme d’aide aux groupes d’opposition, luttant soi disant contre le terrorisme, et entrent dans le pays par les frontières non contrôlées par l’armée régulière syrienne.

Cela fait quelques temps que la Russie accuse à mots de moins en moins couverts la coalition américaine de protéger Al Nusra et de collision avec les groupes terroristes pour faire barrage à l’avancée de l’armée syrienne, afin de bloquer Assad, qu’ils ne considèrent pas comme suffisamment « ouvert », principalement sur la question des ressources naturelles.

Systématiquement, lorsque la coalition US frappe les forces syriennes, soit elle ne le fait pas exprès, soit elle avance une violation de la part de l’armée régulière syrienne – sur le territoire syrien … – pour justifier ces frappes, qui s’accompagnent systématiquement d’une avancée des groupes terroristes.

L’on se souviendra de la force avec laquelle les Etats Unis déniaient à l’époque la présence de prisons de la CIA en Europe et en Irak, avec quelle force ils déniaient le recours systématique à la torture comme méthode d’interrogatoire. Et puis, lorsqu’il n’y avait plus aucune raison de le cacher, un pseudo rapport « indépendant » a été publié, deux ou trois déclarations officielles « c’est très mal », « nous ne recommencerons plus » et la page a été tournée. Aucun tribunal international, aucune enquête internationale, l’affaire est close, passez votre chemin, rien à voir, vous n’en saurez pas plus. Ansuite ce rapport a disparu par hasard et été détruit par erreur.

Faudra-t-il attendre la fin de la guerre en Syrie pour qu’un de ces rapports post factum et déjà inutile n’apparaisse pour sauver l’image d’un pays qui se croit au-dessus des lois et de la souveraineté des autres pays, dans le mépris total des victimes? L’on pourra alors apprendre que oui, les Etats Unis et d’autres pays satellites de l’OTAN, comme la France et la Belgique, ont fourni des armes aux terroristes, à ceux-là même qui commettaient des actes de terrorisme en Europe, sur leur territoire, contre leur population, car ils fallait faire tomber Assad, qui gênait la prise de contrôle des ressources naturelles du pays. Tout a un prix et une telle richesse des sols valent bien quelques vies, surtout lorsqu’il ne s’agit pas de la sienne.
Ce rapport sera beau, grand, généreux, nous aurons les larmes à l’œil: Ah; quel pays! Quelle force de reconnaître ainsi ses fautes! Quelle démocratie!

Ou bien cette fois-ci aura-t-on la force de demander une enquête internationale indépendante sur le rôle de certains pays de l’OTAN dans la fourniture d’armes aux terroristes en Syrie pour que ces crimes ne restent pas impunis? Sur le rôle qu’ils ont ainsi joué dans la destruction d’un Etat, la Syrie, et dans le soutien qui en a découlé aux actes de terrorisme commis sur le territoire européen, sur notre territoire? A Paris, Nice, Bruxelles, Londre etc. Contre nous. Car en fournissant des armes aux terrorismes, ils sont aussi responsables qu’eux des morts innocents.

Le problème est de savoir devant qui? Les Etats Unis n’ont évidemment pas reconnu la juridiction de la Cour pénale internationale et bénéficient donc d’une totale immunité, quant à une enquête ordonnée par le Conseil de sécurité de l’ONU, suivez mon regard vers sa composition, trois des cinq membres permanents sont impliqués dans ces crimes.

Le sommaire de Karine Bechet-Golovko
Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Source : Russie Politics
http://russiepolitics.blogspot.fr/…

Laisser un commentaire

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.