Aller à…
RSS Feed

Un lobbyiste israélien pour représenter la France à l’ONU ?


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 25 Janvier 2019,
Catégories : #israel, #sionisme, #palestine, #macron

Revue de presse : CAPJO – EuroPalestine (24/1/19)*

L’ancien ambassadeur François Zimeray est soutenu par l’Élysée pour devenir haut-commissaire adjoint aux droits de l’homme de l’ONU. Une promotion que les ONG et certains diplomates au Quai d’Orsay souhaiteraient éviter, car le candidat est jugé trop proche du gouvernement israélien, révèle le journaliste Thomas Cantaloube, du journal en ligne Mediapart.

De fait, François Zimeray, député européen au titre du Parti Socialiste de 1999 à 2004, s’y était montré tellement favorable au criminel de guerre de l’époque Ariel Sharon, et tellement acharné contre le peuple palestinien, que le PS n’avait pas osé le représenter aux élections suivantes (celles de 2004-2009).

Qu’à cela ne tienne ! Zimeray, prêt à manger à tous les rateliers du moment que cela sert les intérêts du régime d’apartheid, avait trouvé un point de chute sous la présidence Sarkozy (2007-2012), en qualité « d’ambassadeur des droits de l’homme » au ministère des Affaires étrangères.

Quand le PS revient aux affaires en 2012 avec Hollande à la présidence et Fabius aux Affaires étrangères, Zimeray, qui n’est pas un diplomate professionnel, obtient l’ambassade de France à Copenhague (Danemark).

Et voilà que maintenant, après quelques années passées à la tête d’un cabinet d’avocats, Zimeray est appuyé par Macron (vous savez, l’homme qui donne du « cher Bibi » au bourreau du peuple peuple palestinien), pour occuper le poste de haut-commissaire adjoint aux droits de l’homme à l’ONU.

Ça grogne paraît-il pas mal dans les rangs des diplomates professionnels du Quai d’Orsay, raconte Thomas Cantaloube. Mais chuut …aucun de ces diplomates ne veut prendre de risques pour sa propre carrière, alors toutes leurs critiques se font sous le sceau de l’anonymat.

*Source : CAPJPO-EuroPalestine

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.