Aller à…
RSS Feed

Xavière Jardez nous a quitté…


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 30 Juin 2018,

Par Gilles Munier

Xavière Jardez nous a quitté le mercredi 20 juin, 2018, après un long combat contre le cancer.

Xavière était une militante anti-impérialiste, anticolonialiste et antisioniste dans l’âme. Elle avait trois pays au cœur : l’Afrique du sud – patrie de son mari Gora Ebrahim, décédé en 1999 -, la Palestine et l’Irak où elle a vécu à Bagdad à la fin des années 70 avec Gora qui y représentait le Pan Africanist Congress (PAC), organisation sud-africaine anti-apartheid. Elle l’avait rencontré en Chine du temps de la révolution culturelle, où elle faisait partie de la rédaction de l’hebdomadaire en langue française Pékin Information.

J’ai fait la connaissance de Xavière au début des années 90 lors d’une réunion organisée à Paris pour dénoncer l’embargo imposé à l’Irak. Elle a adhéré aux Amitiés franco-irakiennes et en est vite devenue un des piliers. Outre ses articles dans le bulletin de l’association, elle a organisé ou participé à de multiples manifestations anti-embargo en France et à l’étranger, ainsi que des missions en Irak avec des journalistes et des personnalités politiques et culturelles.

Après la 2ème Guerre du Golfe, elle a créé avec moi, en août 2003, la lettre AFI-Flash et le blog France-Irak Actualité pour publier des informations qui ne paraissaient pas dans les médias français, et pour soutenir la résistance irakienne. Ses analyses, ses traductions et synthèses d’articles de la presse anglo-saxonne, souvent repris par d’autres sites Internet, ont fait progresser le nombre de nos lecteurs qui plafonnait au début à 2 000 visiteurs uniques à plus 17 000, avec des pointes dépassant les 25 000 lorsqu’elle dénonçait les crimes du Mossad.

Xavière était horrifiée par le chaos qui régnait en Irak depuis 2003, par les attentats sauvages, puis par les massacres commis par l’Etat islamique, notamment par le sort réservé aux Yézidis dont nous avions visité les lieux saints au Kurdistan en 2000 et, enfin, par la destruction de Mossoul, rasée de fond en comble.

Avec le Cheikh Farouk, n°2 de la communauté yézidie

Au total, plus de 1 200 000 personnes ont lu les publications de notre dernier blog – le précédent, Iraqtual, ayant été piraté -, un chiffre énorme comparé à la diffusion du bulletin de l’association avant son passage sur Internet. Xavière n’est plus là, l’intérêt porté à France-Irak Actualité s’en ressent déjà.

Xavière ne cherchait pas à se mettre en avant, œuvrant pour les causes qu’elle défendait, fermement, mais en toute humilité. Alors que ses articles et traductions remplissent plusieurs pages de Google, on n’y trouve aucune photo d’elle. Une seule y sera peut-être demain, celle choisie ici pour évoquer sa mémoire.

A Vitry-sur-Seine, son lieu de résidence, Xavière était surtout connue pour ses qualités humaines et ses activités dans le domaine social, notamment au Centre Balzac où elle prodiguait des cours de langue française aux étrangers.

Xavière Jardez a été inhumée le 26 juin à Pourrières, au pied du Mont Sainte-Victoire, en présence de parents et d’amis proches, dont certains venus d’Afrique du sud, de Grande-Bretagne et d’Italie.

« France-Irak Actualité » présente ses plus sincères condoléances à ses enfants Yasir et Zareena, et à ses petits-enfants Wissam, Amine et Lindelani.

Paix à son âme!

J’ai bien connu Xavière. Nous étions souvent côte à côte lors des manifestations, rassemblement, conférences, dédiés à la demande de levée de l’embargo imposé au peuple irakien. J’ai été en Irak en sa compagnie. Elle m’a fait connaître ce pays qu’elle aimait tant.

Nous partagions en commun notre amour de la Palestine, notre anti-colonialisme. Déjà malade elle nous a soutenu lorsque nous avons rendu Hommage à Kadhafi au Théâtre de la Main d’Or

Elle nous manque déjà

C’était une amie sincère et généreuse, bien que très discrète

Ginette Hess Skandrani

La Voix de la Libye.com

La Voix de la Syrie.com

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.