Aller à…
RSS Feed

Après Mossoul… Kirkouk?


Publié par Gilles Munier sur 7 Juillet 2017,
Catégories : #Irak, #Kikouk, #Kurdistan

Par Gilles Munier/

Sous prétexte de libérer la ville de Hawija, au sud de Kirkouk, l’armée irakienne va reprendre pied dans la province qu’elle a abandonné à l’État islamique en 2014.

Deux brigades de l’armée irakienne, les forces de lutte contre le terrorisme et les forces d’intervention rapide participeront à l’opération, puis se réinstalleraient dans les zones défendues jusqu’ici par les peshmerga.

Selon l’agence de presse kurde Bas News, l’Irak envisagerait de construire quatre bases militaires dans les districts de Hawija, Riyaz, Zab et Um Khanjir au sud de Kirkouk.

Les Unités de Mobilisation Populaire – Hashd al-Shaabi – se déploieraient également à proximité de Kirkouk.

L’opération pour libérer Hawija pourrait être lancée dans la perspective du référendum pour l’indépendance du Kurdistan irakien annoncé pour septembre. Cela permettrait d’enrayer le processus référendaire au motif de conflits susceptibles d’éclater dans la ville pétrolière de Kirkouk que les nationalistes kurde veulent rattacher au Kurdistan indépendant.

Depuis 2003, des milliers d’Arabes et de Turkmènes ont été expulsés de Kirkouk et de sa région, leurs villages rasés et leur carte d’identité confisquée. En mars dernier, à l’occasion du Norouz (nouvel an kurde et perse), Najmaldin Karim, gouverneur de la ville, a fait hisser le drapeau kurde sur les bâtiments officiels et les champs pétroliers, au grand dam du gouvernement de Bagdad, de l’Iran et de la Turquie.

Source : Bas News

Sur le même sujet, lire aussi :

La poudrière de Kirkouk (21/1/05)

KIRKOUK : vers une nouvelle guerre arabo-kurde ?

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.