Aller à…
RSS Feed

Envoi à Arte, suite du passage de ce psudo documentaire ‘ les derniers hommes d’Alep » mardi 6 juin;


simone lafleuriel-zakri
Hpstorienne

jun 8 2017

Mesdames et Messieurs

j’ignore si vous vous êtes rendus compte à quel point le titre de ce reportage  » Les derniers hommes d’Alep » (documentaire passé le mardi 6 juin à 20 heures 50 ) était une insulte très méprisante à l’égard de cette population syrienne, hommes et femmes d’Alep ( dont les hommes et femmes de notre famille, ou de nos proches ou de nos voisins et connaissances ) et qui sont des Alépins de toujours, familles très anciennes à Alep et pour certaines de ce quartier de Kallaseh proche et au sud ouest de la citadelle : ma belle famille de ce lieu d’origine de la Ville ancienne d’Alep) ? Ces Alépins que vous n’avez jamais voulu voir, vous les avez fait passer dans ce reportage, pour des quantités invisibles et négligeables que vous vous permettiez d’ignorer.

Ils ont depuis ces années horribles dès 2012, survécu sans quitter leur pays et leur ville d’Alep. ils y ont vécu, supporté les attaques par projectiles très létaux, de « ces rebelles modérés  » pour qui vous aviez qu’admiration, sans daigner vous informer ailleurs, et fait les yeux les plus doux. ils ne furent (car ils ont évacué enfin toute la ville d’Alep qui respire et renait) vos seuls « héros » à glorifier à longueur d’écran et comme pour leurs alliés : ces Liwa al Tawahid et autres factions, coiffés par Al Nosra).

Les vrais Alépins eux, et sans aide, sans compassion, sans mains tendues des médias, et sans votre publicité, ont supporté les manques d’eau, d’électricité, d’approvisionnements en tout tant en aliments qu’en médicaments, et le danger permanent dont, celui, bien constant de voir débarquer à Alep les pires tortionnaires arrivés par exemple de Raqqa. Ils ont été sans cesse solidaires de tous, dont de toutes ces familles réfugiées fuyant les parties est.. installées dans tous les bâtiments disponibles de la partie ouest plus récente et bien plus étendue que la partie de la Ville ancienne et de ces quartiers est dont une partie informelle) Tous ces Alépins ont continué à faire fonctionner les établissements scolaires, les centres médicaux, les hôpitaux importants et nombreux dans cette partie intacte ou presque, les bureaux de la municipalité.Ils ont ré-ouvert ou réinstallé leurs boutiques, leurs ateliers transférés vers les quartiers ouest restés plus sûrs, refait revivre ces unités de production si importantes avant 2012, celles autrefois modestes mais nombreuses, travaillant pour le secteur touristique ou industriel si actif auparavant et situées dans les quartiers plus populaires dont ceux de Bab al Hadid, très vite occupés par ces clans qui ont tout squatté et pillé ..Beaucoup de ces pilleurs étaient certes Syriens venus des environs, du rif, ou d’ailleurs dont ces Belgo-Marocains arrivés de Molenbeeck et des environs ou de toute l’Europe etc d’ailleurs, installés aux environs vers Idlib, Atarib ou au nord, et qui se racontent, ou comme ces katibas libyennes de Benghazi installées dans notre demeure proche de la citadelle, squattée à la première heure, dès 2013, et explosée à la fin par des chefs ASL en transfert vers Idlib

Tous ces Alepins vous les méprisez , et ne voulaient même pas les reconnaitre comme Alépins ?

Enfin, expliquez-nous vos si bonnes raisons pour ce si grand mépris, et de quel droit, enfin et par quelle autorité, avez-vous reçu droit à l’insulte ? De qui enfin vous le tenez, vous qui ne connaissiez même pas ni Alep ni ses environs, ni la Syrie. Ces Alépins, ont secouru sans que jamais qu’ils ne baissent les bras leurs concitoyens qu’ils soient musulmans divers ou chrétiens tout aussi variés ou rien, dans cette Syrie qui se voulait laïque et n’imprimait pas la religion de ces concitoyens sur leurs papiers d’identité.

Mais qui êtes-vous donc pour être si prompts à manipulation ? Qui êtes-vous donc et de qui tenez-vous donc votre supériorité, et auprès de qui prenez-vous donc vos informations si soigneusement sélectionnées par vos soins, et malgré les mails, les documents les archives et les témoignages si nombreux et parfois si désespérés que nous faisaient parvenir quotidiennement ces Alépins » vos sous-humains syriens triés et déclassés,..Qui êtes-vous donc pour décider de publier cette « ode » vibrante à ces « derniers Hommes d’Alep ! C’est insupportable et inacceptable !

D’ailleurs dans ce reportage, il n’y avait pas pas d’Alépines d’Alep, et tous ces « grands hommes étaient pas très d’Alep, mais des environs car on les voit surtout dans les villages et les champs de la région au nord ouest dAlep, à Andan par ex. ou pressés de quitter la Syrie (par la petite ville frontalière de Darkouche comme le demande l’un de ces « héros »). Tous étant très religieux, il était pour nous facile de, çà et là au hasard lors des passages d’images, de reconnaitre leurs slogans ou inscriptions très islamiques, mais pour la plupart évités de justesse d’être filmés, mais aperçus sur les véhicules par exemple ou floutés (dont un très reconnaissable comme celui visible sur les drapeaux de l’EI, et juste derrière la tête de l’un des plus présents des intervenants).

Bref, votre documentaire-reportage et ce titre en particulier si insultant pour l’ensemble des citoyens syriens, n’étaient qu’un de ces si nombreux documents complaisants, si dociles au politiquement correct qui vous est imposé depuis déjà la destruction du Moyen-orient des années 1920, et tout entier depuis la Palestine jusqu’à…on ne sait quelle nouvelle frontière actuellement en passe d’être décidée par ces ex et nouveaux mandataires en action depuis tant de dizaines d’années…
Vous en êtes donc acteurs et complices, et comme pour l’irak ou le Yémen… C’est votre choix et dans le pouvoir de manipuler l’opinion qui vous est attribué par les divers pouvoirs en place à haut niveau et à vos niveaux subalternes ( une servilité ce dont tous les citoyens ne sont pas dupes et de moins en moins)
Sachez que nous, téléspectateurs attentifs mais pour mieux vous décoder, car nous sommes aussi des gens instruits, cultivés et informés, souvent bien sur le terrain et depuis des années, nous avons aussi une part de pouvoir même minime, de débusquer les impostures, et de les signaler à une masse de citoyens de plus en plus demandeurs de vérité, d’éthique et de respect…

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.