Aller à…
RSS Feed

Selon le FSB, l’EI cherche des sources de financement alternatives


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives.

Publié par Gilles Munier sur 9 Septembre 2018,
Catégories : #Irak, #Syrie, #Etat islamique, #Proche-Orient, #Islam

Revue de presse: Xinhua (3/9/18)*

MOSCOU, 3 septembre — Le groupe terroriste l’État islamique (EI) cherche des sources de financement alternatives après la réduction conséquente de ses revenus pétroliers et de ses taxes sur la population en Syrie et en Irak, a rapporté lundi un responsable de sécurité russe.

Par comparaison avec les recettes financières estimées à près de 3 milliards de dollars en 2014, l’EI ne perçoit actuellement que 200 à 300 millions de dollars par an, selon Sergueï Besseda, directeur du service de renseignement et de relations internationales du Service fédéral de sécurité (FSB) de la Fédération de Russie.

« On observe une tendance à investir les fonds précédemment récoltés dans des entreprises licites afin de faciliter la perception régulière de ressources financières pour poursuivre d’autres activités », a dit M. Besseda lors d’une conférence internationale sur la lutte contre l’approvisionnement illicite en armements dans le contexte de la lutte contre le terrorisme international, selon des propos rapportés par l’agence de presse RIA Novosti.

Après avoir subi des pertes en Syrie et en Irak, l’EI a déplacé une partie de ses combattants vers l’Afghanistan, a ajouté ce responsable.

Selon les prévisions du FSB, il est probable que l’EI reprenne « certaines filières du trafic de drogue » afin d’améliorer sa situation financière, a précisé M. Besseda cité par l’agence TASS.

« Il y a une réorientation vers des projets moins coûteux, les travaux sociaux deviennent plus actifs et la propagande s’est propagée sur les réseaux sociaux, et le recrutement de combattants s’effectue également par le biais des réseaux sociaux », a-t-il dit.

Ce développement pourrait devenir un nouveau problème mondial et contraindre la communauté internationale à chercher de nouvelles méthodes pour lutter contre le terrorisme, a déclaré Sergueï Kojetev, premier vice-directeur du Centre spécialisé du service de renseignement étranger russe.

L’EI forme et redéploie actuellement des groupes de sabotage et de terrorisme vers l’Europe, l’Asie Centrale et l’Asie du Sud-Est, ainsi que la Russie, a déclaré lors de cette conférence le directeur adjoint du comité exécutif de la Structure régionale antiterroriste de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Djoumakhon Guiessov, cité par RIA Novosti.

*Source: Les terroristes de l’EI cherchent des sources de financement alternatives

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.