Aller à…
RSS Feed

Quand les enfants meurent dans les écoles syriennes, il arrive que ces victimes aient un visage connu,


ob_6e266f_explosion-dun-baril-a-alepsimone lafleuriel-zakri

Images intégrées 1Des obus tirés par les rebelles ont tué jeudi plusieurs enfants dans une école d’Alep-Ouest …

Ces jeunes victimes qui ont droit à la même compassion, au même respect de la douleur des proches, et au même traitement de l’information impartiale de la part des médias, sont des familles alépines de toujours et qui n’ont pas quitté leur ville UNE, ALEP, la ville de leurs parents, grands parents et plus. Et ils ont aussi parfois un visage connu, et ils sont des nôtres…des enfants de proches. Que dire de plus….Sinon qu’à Alep « dite ouest, » où ils sont enracinés, dans ce pays la Syrie qui n’est que la leur et pas une autre terre même très voisine, la mort est quotidienne. L’hôpital al Razi qui fonctionne encore au centre de la ville, près de la place Saadallah Jabri est débordé ; depuis des mois, les très nombreux Alépins qui y survivent : ces Alépins de toujours, comme des réfugiés qui sont venus pour y trouver un peu de sécurité y sont le plus souvent sans plus de toit à eux pour s’abriter, et sans eau, sans électricité et courent comme ils peuvent pour trouver de quoi faire un repas mais tout est très cher, qu’il est devenu très dangereux, de sortir car les engins très meurtriers tombent au hasard lancés par leurs ex- voisins ou compatriotes ou tout à fait étrangers à la Syrie et occupant ces quartiers dits de l’est d’Alep où personne ne peut s’aventurer car sous la coupe de clans multiples, et plus ou moins étroitement alliés à Al Nosra et l’EI. et armés et fiancés en petro-gazo-dollars par les ex mandataires de la région et leurs serviteurs sous contrôle…

Alors depuis des mois nous interrogeons, mais en vain et même censurés souvent, ces médias et ces politiciens sur l’imposture,les manips, les deux poids-deux mesures et l’intox qu’ils répandent mais depuis des lustres, et pour toute cette région pétro-gazière et stratégique donc sous nos contrôles. : intox, mensonges d’Etats et impostures diverses, tous si bien archivés y compris tout au long d’une longue « notre Histoire ». Ils font mêmet l’objet de chapitres à travailler avec nos enfants, dans les manuels scolaires même ( lecture des documents de propagande, analyse d’une photo de pub, et etc) ! Ces imposteurs cyniques et ceux qui sont aux ordres imposent leurs seules représentation et interprétation d’une réalité qu’ils censurent au nom d’intérêts politiques financiers ou marchands cyniques qui n’ont rien à voir du tout et depuis toujours avec les « bons sentiments » qu’ils serinent à longueur de discours ou de reportage… Alors faut-il qu’il ne reste que pleurer et taire leur souffrance à ceux qui survivent …et aux témoins à passer leur chemin ?