Aller à…
RSS Feed

«Tous les Arabes du Golfe dorment dans le même lit avec Israël»


Interview
Dr. Raouf Halaby :
Mohsen Abdelmoumen

Mardi 30 juillet 2019

Mohsen Abdelmoumen : Comment analysez-vous le soutien inconditionnel des États-Unis à l’entité sioniste criminelle d’Israël ?

Dr. Raouf Halaby : Malheureusement, la politique américaine a été truffée de corruption sous la forme de contributions aux campagnes politiques. L’argent achète le pouvoir, l’accès aux médias et la possession des centres médiatiques. Qu’il s’agisse des journaux ou de la télévision, l’accès à ces formes de communication et leur appartenance à des groupes d’intérêts particuliers leur donne le pouvoir de contrôler la façon dont les gens pensent. Hollywood est un autre moyen de faire un « lavage de cerveau » aux gens et d’aider les masses à se forger une opinion dont le seul but est la propagande. Pensez à tous les films et documentaires sur l’Holocauste, produits et diffusés à la télévision et dans les cinémas. 99 % de ces films traitent uniquement de l’expérience juive de l’Holocauste, mais ils traitent rarement de la souffrance des autres victimes. Un autre facteur est la progression, depuis les années 1980, des sionistes chrétiens qui exercent beaucoup de pouvoir sur toutes les branches du gouvernement. Leur conviction que l’Israël des temps modernes est un accomplissement de la prophétie les conduit à soutenir Israël, quoi qu’il arrive.

À votre avis, pourquoi l’entité sioniste d’Israël bénéficie-t-elle de l’impunité totale ? Où est le droit international face à ses crimes multiples ?

L’ONU a prouvé qu’elle est une farce. Une entité glorifiée et sans pouvoir donne aux États-Unis et aux Européens le pouvoir abusif de faire échouer toutes les résolutions. Pensez à la cinquantaine de résolutions de l’ONU qui condamnent Israël et exigent qu’il restitue les terres, respecte le droit international et traite les Palestiniens avec humanité. Avec tout le soutien des États-Unis, aucune de ces résolutions n’a été mise en œuvre. Malheureusement, les puissants ont commis de multiples crimes contre l’humanité (Vietnam, Cambodge, Irak, Syrie, Libye) en toute impunité. Le droit international est mis en place par les puissants et les riches pour protéger leurs intérêts.

Pourquoi une telle influence du lobby sioniste sur les différentes administrations américaines, que ce soit celle de Trump, d’Obama, ou des autres présidents ?

Comme le dit le proverbe, « Tout tourne autour des Benjamins » (ndlr : en référence aux billets de 100 dollars US sur lesquels figure l’effigie de Benjamin Franklin). Les dernières élections présidentielles ont coûté à chaque candidat près d’un milliard de dollars. Cet argent provient surtout de sociétés et de groupes d’intérêts particuliers. Ensuite, après son départ à la retraite, la personne doit collecter des fonds pour une bibliothèque présidentielle. Cela se chiffre en millions de dollars. Un ami proche qui travaillait pour les Saoudiens m’a dit qu’il avait apporté un chèque de 30 millions de dollars des Saoudiens et l’avait remis aux Clinton. Trois riches Juifs américains ont donné plus de 300 millions de dollars à la campagne de Trump.

Au moment où il y a une prise de conscience concernant la politique criminelle de l’entité sioniste d’Israël comme on le voit avec le mouvement BDS en Occident par exemple, des pays arabes comme l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, etc., normalisent leurs relations avec Israël, comme on l’a vu à la récente conférence de Manama. Comment expliquez-vous la vague de normalisation de l’entité criminelle d’Israël par certains pays arabes ?

Tragiquement, le problème palestinien a été utilisé par tous les pays arabes pour leur donner un bouclier et une couverture pour se maintenir au pouvoir. Tous les Arabes du Golfe dorment dans le même lit avec Israël. Israël leur vend des armes et aide à espionner les groupes d’opposition. S’il y avait eu une volonté, les Arabes auraient pu forcer les États-Unis, bien avant 1973, à appliquer une résolution. L’antagonisme insensé entre chiites et sunnites sert Israël et l’Occident. La Jordanie était, et est toujours, un collaborateur de la CIA, l’Egypte est dirigée par un dictateur, et tous les présidents, rois et dirigeants à vie du monde arabe se maintiennent au pouvoir par la force brutale. Et la corruption est endémique. La normalisation avec Israël n’est rien d’autre qu’inviter une entité de renseignement sophistiquée, dotée de la meilleure technologie en matière d’espionnage, une technologie développée sur le dos des Palestiniens sous occupation, pour leur permettre de contrôler les masses.

Report this ad

Comment expliquez-vous qu’à chaque fois qu’une voix s’élève contre le sionisme et la politique criminelle de l‘entité sioniste d’Israël, elle est accusée d’antisémitisme ?

Même si les Palestiniens sont aussi sémites, les Israéliens et leurs partisans du monde entier, en particulier aux États-Unis et en Europe, ont utilisé le mantra antisémite à la fois comme bouclier et comme arme. Un bouclier pour couvrir les crimes odieux d’Israël et une arme pour maintenir vivante la sympathie de l’Holocauste. Le dicton selon lequel ceux qui ont l’or ont le pouvoir est tout à fait approprié dans ce cas. Il faut de l’argent pour acheter des politiciens, contrôler les médias et laver le cerveau des gens. De plus, il y a une dimension ethnocentrique à l’accaparement de la conscience collective ; par exemple, le fait de confondre l’antisémitisme et le sionisme en tant qu’expérience exclusivement juive a été une utilisation ingénieuse de la propagande.

Comment analysez-vous cette aberration, cette calamité, qu’ils nomment « Deal du siècle » ?

En 1917, les Britanniques sanguinaires ont assuré la création d’une entité sioniste coloniale au cœur de la Palestine. C’était le premier clou dans le cercueil de la Palestine… Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont pris le pouvoir. Le président Truman savait qu’il y avait plus de votes juifs en Amérique que de votes arabes ; il a cloué le deuxième clou dans le cercueil. Et depuis lors, les présidents européens et américains successifs ont cloué d’autres clous dans le cercueil appelé Palestine – les Européens comme partenaires silencieux, avec la complicité arabe. L’accord du siècle est l’autre aboutissement du viol de la Palestine de 1917. « L’accord du siècle » n’est pas seulement une aberration, il a scellé le destin de la Palestine. Pensez à un enfant qui grandit sans discipline, sans tenir compte des règles parentales et sociales. Au lieu d’être puni, il est récompensé ; il devient un adulte belliqueux qui fait ce qu’il veut.

Que pensez-vous de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’entité sioniste d’Israël par l’administration Trump ?

Donald Trump est un marchand de biens immobiliers dont le seul but dans la vie est de faire de l’argent aux dépens des autres, que ce soit légal ou non. Le déménagement de l’ambassade a été entrepris pour rembourser les donateurs juifs.

Ces derniers temps, on remarque le rôle de Jared Kushner dans le cadre du deal du siècle. Comment expliquez-vous le rôle important joué par le gendre de Trump, le sioniste convaincu Jared Kushner ?

La famille Kushner a un passé de violations, légales et autres. Le fait que Trump l’ait nommé négociateur en chef prouve que Trump est inexpérimenté, qu’il est un homme de spectacle, qu’il abuse des autres et des lois américaines et internationales, qu’il est égoïste, impulsif, irritable et dangereux.

Quand les criminels sionistes qui ont massacré le peuple palestinien, notamment à Gaza mais aussi dans toute la Palestine, rendront-ils des comptes devant les tribunaux ?

Les sionistes, malheureusement, ne seront jamais traduits en justice, pas de notre vivant. Au cours des dernières années, la Justice a déserté. L’apathie qui a pris le dessus dans les temps modernes est désespérante. Pensez à tous les endroits troublés du monde où la justice s’est transformée en tyrannie, en abus, en exploitation et en déshumanisation.

La cause juste du peuple palestinien est une cause qui concerne toute l’humanité. Ne pensez-vous pas que malgré les trahisons, les compromissions et les deals, la cause palestinienne triomphera un jour ?

Pendant plus de vingt ans, j’ai soutenu que la cause de la Palestine a été enterrée dans le caveau de l’histoire. Et les Palestiniens doivent assumer une part de responsabilité ; leurs dirigeants sont corrompus et ineptes, ils sont divisés et, dans un sens, tribaux, ils faisaient trop confiance aux autres, en particulier à leurs frères soi-disant arabes, et aux États-Unis, et ils ont eu les jambes cassées, leur dignité volée, leurs terres volées, et chaque souffle étouffé par un peuple en colère, méchant, brutal, rancunier, malveillant, plein de rage et de vengeance exigeant de se venger de ce que les Allemands leur ont fait subir. Je me risquerai à dire ceci : si Israël décide de nettoyer ethniquement la Cisjordanie de sa population palestinienne, le monde arabe ne fera rien et l’Occident y verra une occasion de faire des affaires.

Que pensez-vous du soutien indéfectible du peuple algérien à la juste cause du peuple palestinien?

Ma profonde gratitude à l’Algérie et, par extension, à ses enfants, pour avoir toujours gardé la tragédie palestinienne au premier plan. D’autres pays arabes méritent un vote : la Syrie, l’Irak et la Libye. Et je suis convaincu que la rue arabe (pour utiliser une expression), dans de bonnes conditions, s’élèvera dans la colère et la rage pour la Palestine.

Quand j’ai vécu au Liban (1959-1965), j’étais membre de la troupe scoute de Beyrouth 2. Notre chef scout était algérien, nous adorions la terre sur laquelle il marchait. Et nous voulions tellement lui ressembler.

Si vous n’avez pas lu le livre d’Edward Said sous le titre Culture et impérialisme, cela vaut la peine d’y consacrer votre temps. Il prend les Britanniques et les Français à partie au sujet de leurs brutalités impérialistes coloniales. Said demande aussi à Sartre de se prononcer sur son soutien à l’occupation coloniale française de l’Algérie.

Vous pouvez porter le martyre de votre grand-père comme une médaille d’honneur. Il a donné sa vie pour une bonne cause.

La Mère France est très terrible. Elle est le diable personnifié (ndlr : en français).

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est le Dr. Raouf Halaby ?

Le Dr. Raouf Halaby est palestinien et professeur émérite à l’Université baptiste d’Ouachita en Arkadelphie où il a fait toute sa carrière. Né à Al Qods (Jérusalem), le Dr Halaby est arrivé à l’université en 1965 en tant qu’étudiant. Il a été professeur d’anglais et des arts visuels, et directeur du département des arts visuels. Raouf Halaby a été diplômé d’Ouachita en 1968 avec un baccalauréat ès arts en anglais, et en 1970 avec une maîtrise ès sciences en éducation. Il a également obtenu un doctorat en éducation de l’East State Texas University en 1973.

Le Dr. Halaby est un collaborateur fréquent du site Web CounterPunch et a été publié dans l’édition anglaise du Monde diplomatique. Il est souvent invité à prendre la parole sur des questions d’actualité au Moyen-Orient par un certain nombre d’organisations.

Reçu de Mohsen Abdelmoumen pour publication

Le sommaire de Mohsen Abdelmoumen
Le dossier Monde
Les dernières mises à jour

Source : Mohsen Abdelmoumen
https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/…

About Ginette Hess Skandrani

écologiste, membre co-fondatrice des verts, anti-colonialiste et solidaire des peuples opprimés du monde arabe, dont les Palestiniens et d'Afrique.