Aller à…
RSS Feed

Situation en Ukraine : le bilan de Sergueï Choïgu, ministre de la défense russe


Le Cri des Peuples Se désabonner

mar. 29 mars

Situation en Ukraine : le bilan de Sergueï Choïgu, ministre de la défense russe
par lecridespeuples
Le Ministre russe de la Défense a tenu une téléconférence avec les dirigeants des Forces armées le 29 mars 2022.

Source : fr.mil.ru

Révision : lecridespeuples.fr

Une conférence téléphonique avec la direction des Forces armées russes a eu lieu aujourd’hui à Moscou. Le Ministre russe de la Défense, le général d’armée Sergueï Choïgou, a participé à l’événement.

Au début de la réunion, le chef du département de la défense a parlé de l’avancement de l’opération militaire spéciale des Forces armées russes sur le territoire de l’Ukraine. Les tâches principales de la première phase de l’opération ont été achevées. Le potentiel de combat des forces armées ukrainiennes a été considérablement réduit, ce qui permet de concentrer l’attention et les efforts principaux sur la réalisation de l’objectif principal : la libération du Donbass.

« Les forces armées ukrainiennes ont subi des dommages importants », a déclaré Sergueï Choïgou. « La suprématie aérienne a été établie par nos forces. L’armée de l’air et le système de défense aérienne ukrainiens ont été pratiquement détruits. Sur les 152 avions qui faisaient partie de la composition de combat des forces armées ukrainiennes avant le début de l’opération, 123 ont été détruits ; sur les 149 hélicoptères, 77 ont été détruits ; sur les 180 systèmes de défense aérienne à longue et moyenne portée, 152 ont été détruits. Les forces navales du pays ont cessé d’exister. Des pertes importantes ont été subies par toutes les formations des forces terrestres et des troupes d’assaut aériennes. »

« Nous suivons les déclarations des dirigeants des différents pays de l’OTAN concernant leur intention de fournir des avions et des systèmes de défense aérienne à l’Ukraine », a déclaré le Ministre. « En cas de mise en œuvre de ces plans, nous répondrons de manière adéquate. Nous considérons que la position de l’Occident, qui fournit des armes meurtrières à l’Ukraine, est irresponsable. Sa distribution incontrôlée à la population et aux mercenaires ne fait qu’exacerber la situation et pourrait à l’avenir créer une menace pour les Européens eux-mêmes. »

Les MANPADS distribués à foison par l’OTAN aux néo-nazis ukrainiens rendent inévitables d’autres tragédies comme le MH17 abattu par Kiev.

Nos dirigeants ne sont pas seulement prêts à sacrifier des vies russes et ukrainiennes, ils risquent les nôtres.https://t.co/ZedYgS7PVr

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) March 28, 2022

Sergueï Choïgou a ensuite évoqué les conséquences de l’utilisation irréfléchie de certaines armes par l’armée ukrainienne, qui se manifestent dans diverses régions. Ainsi, une véritable menace pour la navigation civile a été créée en mer Noire. L’armée turque a déjà déminé deux mines marines au large des côtes de la Roumanie et du Bosphore.

Mine flottant dans le Bosphore. Heureusement interceptée par les Turcs.

Entre les MANPADS distribués aux UkroNazis & ces mines disséminées dans la Mer Noire, de multiples tragédies contre des navires ou avions civils sont inévitables.

Elle seront sur la conscience de l’Occident https://t.co/fe3zks3uai

— Le Cri des Peuples (@lecridespeuples) March 27, 2022

Les actions visant à traquer et à détruire les mercenaires étrangers se poursuivent. À la suite des frappes avec des armes de haute précision sur des centres d’entraînement de mercenaires, ainsi que des pertes au combat, une diminution de leur nombre sur le territoire ukrainien est enregistrée. Au cours des deux dernières semaines, plus de cinq cents mercenaires ont quitté le pays et environ six cents autres ont été éliminés.

Ensuite, le chef du département de la défense a noté que les militaires russes lors de l’opération militaire spéciale faisaient preuve d’un grand professionnalisme et d’un grand courage.

L’aide humanitaire est activement fournie à la population des Républiques populaires de Lougansk (RPL) et de Donetsk (RPD), ainsi qu’à l’Ukraine. 684 actions humanitaires ont déjà été réalisées. 6079 tonnes de fret ont été livrées à 210 localités.

« Les Forces armées russes poursuivront l’opération militaire spéciale jusqu’à ce que les objectifs fixés soient atteints », a déclaré Sergueï Choïgou. « Je voudrais souligner que l’entraînement au combat prévu ne s’arrête pas pour les troupes. J’exige des commandants de tous niveaux d’assurer l’exécution stricte et précise des mesures d’entraînement opérationnel et de combat prévu. »

De plus, la préparation de la campagne de conscription de printemps, qui commence le 1er avril, a été évoquée.

Conformément au décret présidentiel, 134 500 personnes seront envoyées dans les Forces armées et autres structures où le service militaire est assuré.

« Malgré la diminution de l’incidence du coronavirus, je vous demande de poursuivre l’ensemble des mesures anti-épidémiques pour les militaires », a déclaré le Ministre. « La plupart des militaires suivront une formation professionnelle dans des centres de formation pendant trois ou cinq mois. Permettez-moi de souligner que les recrues ne seront envoyées dans aucun point chaud [zone de combat]. Tous les militaires de la conscription du printemps de l’année dernière seront transférés dans la réserve et envoyés dans leurs lieux de résidence. »

La réunion a ensuite soulevé deux questions thématiques. Le premier concernait la création par la société « Vega » d’un complexe aéronautique multifonctionnel pour la patrouille radar et le guidage A-100. « Cet avion incarne les idées les plus avancées dans le domaine du radar et, pour les décennies à venir, fournira la base de la modernisation des systèmes d’alerte précoce nationaux. »

Ensuite, a été évoquée l’exécution des tâches de l’ordre de défense de l’État par le Centre d’Extrême-Orient pour la construction et la réparation navales. En 2021, les entreprises du Centre ont réparé et entretenu 112 navires de la Marine, achevé d’équiper la frégate Maréchal Chapochnikov de systèmes de frappe modernes et efficaces. En conséquence, le niveau spécifié de préparation technique et de combat de la Flotte du Pacifique a été assuré.

Cette année, il est nécessaire de moderniser le croiseur de missiles sous-marins nucléaires Irkoutsk, de réparer le grand navire anti-sous-marin Admiral Vinogradov et de rétablir l’état de préparation technique du croiseur de missiles sous-marins nucléaires Tomsk.

Lors de la réunion, la mise en œuvre de l’ordre de défense de l’État pour 2022 par les entreprises du Centre a été discutée.

***
Réunion du siège de la coordination interministérielle pour la réponse humanitaire en Ukraine, 29 mars 2022.

Source : Ministère de la Défense russe

La Fédération de Russie, guidée uniquement par les principes du droit international humanitaire, continue de prendre des mesures à grande échelle pour fournir une assistance complète à la population des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que dans les zones contrôlées de l’Ukraine.

Aujourd’hui à partir de 10 heures, pour la vingt-sixième fois, la partie russe a fourni des couloirs pour l’évacuation des civils et des citoyens étrangers dans les directions de Kiev, Tchernihiv, Soumy, Kharkiv et Marioupol. La sortie le long de ces routes est prévue vers la Russie et vers les frontières occidentales de l’Ukraine à travers les territoires contrôlés par le régime de Kiev.

Parmi les couloirs humanitaires proposés par la partie russe, les autorités ukrainiennes n’en ont accepté que deux, mais encore une fois, pas une seule route vers la Russie.

Aujourd’hui, Kiev a annoncé l’ouverture de neuf corridors supplémentaires dans les directions Zaporozhye et Poltava. La Fédération de Russie a accepté ces propositions.

Sur toutes les routes, y compris celles déclarées par la partie ukrainienne, les Forces armées russes continuent de remplir leurs obligations de respecter le cessez-le-feu.

Grâce au contrôle objectif, y compris l’utilisation de véhicules aériens sans pilote, la situation sur les routes humanitaires est enregistrée quotidiennement. Il a été établi que les administrations locales n’ont pas informé les citoyens de l’ouverture des couloirs humanitaires : les informations sur l’heure et le lieu du rassemblement ont été une fois de plus volontairement non communiquées à la population.

À leur tour, des unités des forces armées ukrainiennes et des bataillons néonazis ont utilisé le cessez-le-feu pour restaurer leur capacité de combat et équiper des positions de tir dans des zones résidentielles, des hôpitaux, des écoles et des jardins d’enfants, où des civils sont détenus de force comme « boucliers humains ».

Selon les témoignages des militaires ukrainiens qui se sont rendus, les bataillons nationalistes reçoivent systématiquement des instructions des autorités de Kiev pour préparer des vidéos mises en scène montrant des atrocités et massacres de civils, et des pillages et destructions d’infrastructures sociales commis par des militaires soi-disant russes.

Le cynisme particulier des nationalistes réside dans le fait qu’ils se donnent beaucoup de mal pour exécuter de tels ordres. Le but de ces documents est de créer un arrière-plan d’information négatif autour de la conduite de l’opération militaire spéciale par les Forces armées russes. Mais malgré cela, la majeure partie de la population ukrainienne, connaissant le véritable état des choses sur le terrain, recherche toute possibilité d’évacuation vers la Fédération de Russie.

Cela est confirmé par 1 734 demandes d’évacuation vers la Russie reçues par les structures officielles de la Fédération de Russie au cours de la dernière journée par divers canaux, et au total, il y en a déjà 2 732 405 dans la base de données de 2 118 localités d’Ukraine.

Sans la participation des autorités officielles de Kiev, 19 247 personnes ont été évacuées vers la Russie depuis les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk, ainsi que des régions dangereuses d’Ukraine, dont 4 078 enfants, et au total, depuis le début de l’opération militaire spéciale, déjà 488 930 personnes, dont 101 423 enfants.

La frontière d’État de la Fédération de Russie a été franchie par 59 848 unités de véhicules personnels, dont 2 822 unités ce jour.

Le 29 mars 2022, 3 135 personnes ont été évacuées de Marioupol, également sans aucune participation de la partie ukrainienne : au total, 108 802 personnes de la ville ont déjà été sauvées de l’anarchie organisée par les néonazis.

Les nationalistes ukrainiens continuent de retenir en otage en tant que boucliers humains plus de 4,5 millions de civils à Kiev, Kharkiv, Tchernigov, Soumy, Marioupol et plus de deux douzaines d’autres grandes localités, ainsi que 6 515 citoyens de 19 pays étrangers.

En outre, plus de 60 navires étrangers sont bloqués dans les ports ukrainiens. La menace de bombardements et le danger élevé de mines créé par Kiev officiel dans ses eaux intérieures et sa mer territoriale ne permettent pas aux navires de se rendre en mer.

La Fédération de Russie ouvre quotidiennement de 08h00 à 19h00 (heure de Moscou) un couloir humanitaire, qui est une voie sûre dans une direction sud-ouest depuis la mer territoriale de l’Ukraine d’une longueur de 80 miles nautiques [150 kilomètres] sur 3 [5.5 km] de largeur.

Dans le même temps, la partie ukrainienne ne confirme toujours pas sa volonté d’assurer la sécurité de la sortie des navires étrangers vers la zone de rassemblement et évite de toutes les manières possibles toute interaction pour résoudre ce problème.

Une fois de plus, nous appelons l’Organisation maritime internationale et les dirigeants des sociétés armatrices à influencer de Kiev officiel pour qu’il prenne des mesures visant à débloquer et à assurer la sécurité de la sortie des navires d’États étrangers des ports ukrainiens.

La menace de mines ukrainiennes dérivantes arrachées à des ancres le long de la côte des États de la mer Noire demeure.

La Fédération de Russie prend toute une série de mesures globales pour assurer la navigation civile dans les eaux de la mer Noire, d’Azov et de la Méditerranée.

Plus de 9 500 centres d’hébergement temporaire continuent de fonctionner régulièrement dans les entités constitutives de la Russie, où un travail individuel est effectué avec les arrivées, et où une assistance est fournie pour résoudre les problèmes les plus urgents. Aux postes de contrôle, un nombre suffisant de bus sont prêts à transporter les personnes vers les lieux de résidence de leur choix ou vers des points d’hébergement temporaires, où des soins médicaux et des repas chauds sont fournis.

Les autorités exécutives fédérales, ainsi que les sujets de la Russie, diverses organisations publiques, les mouvements patriotiques continuent d’accumuler l’aide humanitaire.

La contribution la plus importante à la fourniture de l’assistance a été apportée par le Ministère russe pour la défense civile, les urgences et les secours en cas de catastrophe ; l’Agence fédérale des réserves d’État ; le Ministère russe de l’industrie et du commerce ; l’Agence fédérale des nationalités ; le Service fédéral des impôts ; l’Agence fédérale des ressources en eau ; les Républiques de Bouriatie et du Tatarstan, et les régions de Moscou, Toula, Voronej et Briansk, le territoire de Stavropol, et le district autonome des Khantys-Mansis ; parmi les partis politiques et les organisations, il y a Russie unie, l’organisation publique des anciens combattants Fraternité de Combat, l’organisation Mission humanitaire russe, l’organisation Front populaire et l’organisation publique panrusse Union des femmes de Russie.

Plus de 22,5 mille tonnes de nourriture, de médicaments et de produits de première nécessité ont déjà été préparées aux points de collecte.

Au total, depuis le 2 mars 2022, la Fédération de Russie a déjà livré 6 078,3 tonnes de fret humanitaire à l’Ukraine, mené 684 actions humanitaires, dont 8 au cours de la dernière journée dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, dans les régions de Kiev, de Kharkiv et de Kherson, au cours de laquelle 370 tonnes de vivres, de vêtements, de produits d’hygiène et de médicaments ont été remises à la population civile.

Le 29 mars 2022, 25 actions humanitaires se déroulent dans les régions des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, de Kiev, de Tchernihiv, de Kharkiv et de Kherson, au cours desquelles 405 tonnes d’articles et de colis alimentaires essentiels, y compris des aliments pour bébés et des médicaments vitaux, sont transférés à la population.

Voir notre dossier sur la situation en Ukraine.

5 1 vote
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x