Aller à…
RSS Feed

A PROPOS DE LA GUERRE DE RESISTANCE SYRIENNE JUSTEMENT – DE LA VISITE A MONTREAL(2)


A PROPOS DE LA GUERRE DE RESISTANCE SYRIENNE JUSTEMENT – DE LA VISITE A MONTREAL(2)
Robert Bibeau

Mère Agnès Mariam à Montréal le 3 décembre: “Que se passe-t-il vraiment sur le terrain en Syrie?”

De Mère Agnès-Mariam de la Croix
Mondialisation.ca, 02 décembre 2013
Url de l’article:

http://www.mondialisation.ca/mere-agnes-mariam-a-montreal-le-3-decembre-que-se-passe-t-il-vraiment-sur-le-terrain-en-syrie/5360023

Mère Agnès Mariam de la Croix, religieuse catholique melkite et l’initiatrice du mouvement MUSSALAHA (“Réconciliation”) qui se consacre à la promotion de la paix, à la protection des populations civiles et à la négociation de cessez-le-feu entre les belligérants sera à Montréal mardi le 3 décembre pour deux activités principales, en plus de nombreuses rencontres avec les médias, autour du thème

“Que se passe-t-il vraiment sur le terrain en Syrie?”:

une conférence de presse à 14h00, suivie d’une rencontre sur invitation avec les groupes de la société civile québécoise, à la CSN (1601, ave De Lorimier, métro Papineau);
une soirée publique à 19h00, organisée par le groupe humanitaire syrien montréalais Basmet Amal (“Sourire d’espoir”) au Centre islamique libanais, 40-60 Rue de Port-Royal Est à Montréal (métro Sauvé).
Dans une guerre aussi atroce et tragique que celle qui se déroule en Syrie depuis plus de 2½ ans, les haines, les divisions et les alliances changeantes sont extrêmement complexes. Mais les quelques groupes qui osent s’engager pour la paix risquent les coups et les balles de tous les côtés.

C’est ce que font MUSSALAHA et Mère Agnès Mariam (MAM). Et ce qu’elle raconte de la réalité sur le terrain en Syrie a fait d’elle une cible privilégiée qui n’a cessé d’être attaquée depuis le début de sa tournée d’informations nord-américaine au début de novembre 2013

(voir, par exemple, les article du National Catholic Reporter à http://ncronline.org/news/global/controversial-nun-speaks-out-war-syria et du New York Times à http://www.nytimes.com/aponline/2013/11/27/world/middleeast/ap-ml-syria-controversial-nun.html).

L’information dont témoigne MAM sur le terrain est assez différente de celle que véhiculent généralement la plupart des médias occidentaux. La guerre réelle est loin d’opposer deux camps bien clairs: les “bons” contre les “méchants”. C’est pourquoi MAM dénonce TOUTES les violences, d’où qu’elles viennent, et plaide pour une solution que ne pourra venir que des Syriens eux-mêmes. Et pour cette raison, elle demande que cessent toutes les interventions étrangères dans son pays.

Ces antagonismes exacerbés entre factions syriennes se poursuivent ici même, au Québec, puisque des pressions exercées sur des partenaires qui avaient accepté d’accueillir notre conférence de presse et notre soirée publique ont forcé l’annulation de dernière minute des réservations confirmées depuis longtemps et nous ont forcé à trouver de nouveaux lieux en catastrophe. Comme quoi le travail pour la paix n’est souvent pas une sinécure!
Nous avons donc choisi d’organiser une rencontre semi-publique (sur invitation) avec les divers groupes de la société civile québécoise: syndicats, Collectif Échec à la guerre, organismes de droits humains et de solidarité internationale, milieux religieux, mouvement pour la paix et la non-violence, milieux communautaires, etc. Cette rencontre aura lieu à la CSN en après-midi, à l’occasion de la conférence de presse prévue pour 14h00.

Vous êtes donc, par la présente, invités à participer à cette rencontre de l’après-midi, de même qu’à transmettre cette invitation et cette information au sujet du séjour de Mère Agnès Mariam à Montréal dans tous vos réseaux. Vous êtes également bien sûr tous et toutes invitéEs à la soirée publique tenue au Centre islamique libanais à partir de 19h00.

Copyright © 2013 Mondialisation.ca

0 0 voter
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x