Aller à…
RSS Feed

Al Jazeera oblige les Israéliens à lancer une chaîne en arabe .


Par Amira SOLTANE

«Ton Christ est juif, ta voiture est japonaise, ton couscous est algérien, ta démocratie est grecque, ton café est brésilien, ton chianti est italien et tu reproches à ton voisin d’être un étranger.» Extrait de «J’ai vingt ans de chansons» (1987) de Julos Beaucarne

Al Jazeera a été loin dans sa percée audiovisuelle. Après avoir poussé les Américains à lancer Al Hourra, les Anglais et les Français à arabiser la BBC et France 24, voici que la télévision qatarie a contraint les sionistes à lancer leur propre chaîne en arabe pour contrecarrer la vision arabe d’Al Jazeera. Jamais l’entité sioniste n’avait comme projet de diffuser une télévision en arabe, ce projet mûrement réfléchi a été finalement mis en exécution. L’entité sioniste a ainsi lancé officiellement sa première chaîne de télévision en arabe «Hala», après quatre mois d’essai. «Hala» sera opérationnelle 24h24, mais ne diffusera de nouveaux programmes que durant sept heures par jour. La grille des programmes inclura, notamment la couverture de l’actualité, des émissions de divertissement, des shows et des reportages. Quelque 4 millions de dollars ont été investis dans cette nouvelle chaîne, qui diffusera les programmes de 15h à minuit. Le reste de la journée sera consacré à des rediffusions et des clips en arabe de certaines figures de la chanson orientale.
Même s’il n’y a aucune chance pour que ce nouveau média arabe soit capté par les Arabes, il servira sûrement de laboratoire politique pour exposer la vision sioniste en arabe.
Pour séduire les Arabes, la chaîne a même acheté  un programme arabe avec des acteurs égyptiens et syriens. Le programme s’appelle Sayein Dayen. Des programmes qui risquent de poser polémique puisque il est très difficile de voir des productions arabes diffusées sur une télévision israélienne et encore moins, que des producteurs arabes établissent des échanges avec une télévision sioniste. La haine antisioniste, est très présente dans le monde arabe, même dans des pays qui établissent des relations diplomatiques avec l’entité sioniste, comme l’Egypte ou la Jordanie. Nous avons pu le vérifier avec le programme d’une caméra cachée égyptienne qui a fait croire à un comédien égyptien célèbre, qu’il était invité par une télévision sioniste, provoquant ainsi sa colère. Il a commencé à frapper l’animatrice et a même sorti une arme de poing. Un épisode qui rappelle si besoin est, que les Arabes détestent les Israéliens quelle que soit leur vision du Monde. Tant que le problème du Proche-Orient et de la Palestine restera posé, les Israéliens seront toujours indésirables médiatiquement. Alors, lancer une télévision israélienne en arabe relève du suicide ou de l’idiotie intellectuelle.

lexpressiondz