Aller à…
RSS Feed

Après les explosions de bombes dans la province de Hatay, la politique de sous-traitance à l’impérialisme a échoué déclare le parti communiste de Turquie.


dimanche 12 mai 2013,

par Comité Valmy

Après les explosions de bombes dans la province de Hatay, la politique de sous-traitance à l’impérialisme a échoué, déclare le parti communiste de Turquie

Dans une déclaration publiée sous ce titre le Parti communiste de Turquie réclame la démission du Ministre des affaires étrangères. Ci-dessous traduit de l’anglais par la rédaction du Lien, le texte de cette déclaration :

« Selon les dernières estimations, le nombre des morts à Reyhanli a atteint 100 !

« Nous présentons nos condoléances à nos citoyens qui ont perdu leurs vies à la suite des explosions de bombes et souhaitons le rétablissement de ceux qui ont été blessés.

« La raison de ces explosions n’a pas encore été révélée. Cependant, le gouvernement de l’AKP ( Parti de la Justice et du développement) et toutes les autorités qui en dépendent ne sont pas du tout fiables.

« Depuis deux années il y a eu de nombreuses explosions de bombes dans les villes Syriennes, et des milliers de personnes ont été tuées. Ces bombes, ainsi qu’il a été rapporté, ont été principalement transportées de Reyhanli ! Le gouvernement de l’AKP considère que répandre les organisations terroristes est une politique étrangère.

« Les Turcs n’ont pas confiance dans un tel gouvernement. Et les habitants de Reyhanli ont réagi dés aujourd’hui aux explosions par des protestations contre le gouvernement.

« L’origine de ces explosions peut être un véhicule chargé de bombes ou le fait des conflits de ces groupes qui se sont déjà largement répandus le long des frontières de la Turquie. De toute façon, l’évidente réalité est que :

Le gouvernement de l’AKP a été un  soutien des provocations sanglantes en Syrie.

« La Turquie a été attirée dans une épouvantable spirale avec des maximes d’une  » profondeur diplomatique ».

« Maintenant, le peuple de Turquie, particulièrement le peuple de la province de Hatay , paie le prix de l’absurdité de devenir une puissance régionale en produisant les ennemis du peuple de Syrie.

« Les explosions à Reyhanli ont souligné que la « sous-traitance en politique étrangère » est arrivée à sa fin.

« L’architecte en chef de cette politique inhumaine et criminelle est le ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoglu. Il doit immédiatement mis à pied .

« Le gouvernement de l’AKP paiera certainement pour les crimes contre l’humanité et contre le peuple de Syrie. »

TKP

 

Le Comité central du Parti communiste de Turquie

11/05/2013

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3494