Aller à…
RSS Feed

Armes de désinformation massive contre armes de destruction massive


par Bachir Bennadji

Il est très difficile de quitter la région du Moyen-Orient au regard de ce qui s’y passe comme évènements. Je reste malgré moi dans cette région qui se trouve en pleine ébullition et figurez-vous qu’avec l’histoire des prétendues menaces de frappes chimiques contre les rebelles et la population syrienne par Bachar El Assad et la réaction américaine qui menace d’intervenir sous peu, je me suis souvenu d’évènements qui ont eu lieu au début des années 2000 en Irak et qui ont été à l’origine de l’invasion de ce pays et de sa ruine.

Voilà, les ADM (armes de destruction massive) sont actuellement à la mode, mais sont malheureusement devenues des Armes de Désinformation Massive, un moyen de propagande et d’intox, car là, la Syrie continue de faire la une de l’actualité internationale. Ainsi, ces jours-ci, Mme Hillary Clinton, partante de son poste de secrétaire d’Etat, fait son show, et Obama veut mobiliser le monde avec la complicité de la Turquie et leurs alliés de ce qui est appelé «conseil national syrien» et son «armée libre syrienne». Même William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères, «aurait des preuves suggérant l’intention de recourir aux armes chimiques».

A vrai dire, ce conseil national syrien est composé de gens qui ne vivent pas en Syrie et qui veulent faire croire au monde entier, notamment à ceux qui les soutiennent et les arment, que Bachar El Assad va utiliser des armes chimiques contre la rébellion et même contre sa propre population.

Du déjà vu, du déjà entendu, cette histoire d’ ADM va revenir dix ans après ce qui s’est produit en Irak contre Saddam Hussein  où, en fin de compte, rien n’a été trouvé. Ceci a également été tenté avec Maamar Kadhafi et pourrait être une autre raison pour que les GI’s américains,  toujours eux, débarquent et interviennent militairement en Syrie. Là, il est aussi fort probable que cette tâche soit confiée à Israël, la Turquie et/ou à l’OTAN.

En effet, depuis près de deux années, la Syrie fait l’objet d’un complot international soutenu, financé et armé par le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie, pour on ne sait quelles raisons, même si ces raisons sont tellement évidentes. Printemps arabe exigé, démocratie, etc. Ce complot a pour objectif la déstabilisation de tout ce qui est stable , s’oppose à Israël et au projet d’un nouveau Moyen-Orient tel que défini par les USA.

Ainsi, ces cinq pays, en plus de la France et de nombreux autres  alliés occidentaux, Angleterre, Canada, etc. mènent une guerre sans merci contre Bachar El Assad et son régime, en utilisant des mercenaires de toutes  nationalités, notamment les islamistes «récupérés» des différents maquis, particulièrement européens et arabes.

Avec tout ça, le monde s’apprête à accepter une intervention militaire américaine pour «protéger» les populations syriennes. Incroyable mais vrai, les Américains envoient leur armée et viennent toujours «protéger» les pauvres populations désarmées, pour ensuite faire la pluie et le beau temps pendant une vingtaine d’années, comme ce fut le cas en Irak : un pays riche devenu pauvre, un pays uni découpé en tranches.Comme c’est toujours le cas en Afghanistan, pays ruiné par la guerre, désarticulé et qui ne pourra  relever la tête avec les problèmes qu’il connaît depuis près de trente années.

La Syrie fait l’objet d’une crise de démocratie créée de toutes pièces, avec un conflit entre Kurdes et régime, entre sunnites et chiites, entre pro et anti  on ne sait quoi. Les bonnes âmes interviennent, veulent imposer leur diktat et leur vision sur tout. Quand ils n’y parviennent pas, intérêts obligent, ils poussent à l’extrême et soufflent sur le brasier qu’ils ont préparé. On a déplacé des populations civiles en leur faisant craindre d’ètre étriper. Des villes et villages ont été détruits pendant cette période de « rébellion », son patrimoine séculaire est menacé, son économie est en perdition, sa population civile vit le martyre, éparpillée pour les uns dans des camps de refugiés ou ont choisi l’exil ,tandis que d’autres résistent contre vents et marées aux chants des sirènes en refusant de quitter leur pays.

Que leur reste-t-il ?

Les OTANO-Américains veulent descendre chez eux pour les défendre et les protéger du méchant loup.  Ils feront la chasse à l’armée syrienne régulière, aidés par  » l’armée libre », et poursuivront Bachar El Assad, comme ils l’ont fait pour Saddam, en détruisant la Syrie. Avec le projet de créert une fédération kurde,offrir de larges territoires à la Turquie, laisser le Golan aux Israéliens qui pourront investir à Damas, à Alep, à Daraa, à Deir Ezzor, etc.

La rengaine des ADM serait réussi, non pas les Armes de Destruction Massive ( chimiques) mais plutot les Armes de Désinformation Massive qu’utilisent les USA pour réduire à néant  un pays et  un peuple, grâce à l’agenda élaboré par Obama lors de la fameuse réunion du Caire du temps où Moubarak se prenait pour un pharaon, sans savoir qu’il figurait sur cet agenda et qu’il serait remercié pour services rendus. Il a été remplacé par un autre pharaon avec l’aval d’Israël, lequel veut mener le bateau Egypte loin des rivages pour sombrer dans les eaux profondes. Ne souhaitons pas cela au grand peuple d’Egypte qui peut faire fuir ce deuxième pharaon et réussir sa vrai Révolution, pas celle de Youcef El Qaradhaoui, mais celle de Cheikh Imam et des opprimés qui vivent toujours dans la misère et  ne sont pas près de s’en sortir avec le marasme dans lequel est plongé leur pays.

Pour revenir à la Syrie, souhaitons que le Conseil de sécurité ne retombe pas une deuxième ou une énième fois dans les erreurs de l’aval donné à l’intervention américaine ou des forces de l’OTAN, comme ce fut le cas pour l’Irak et la Libye, afin que les ADM ne soient pas encore une fois une raison pour enfreindre les lois.  Le peuple syrien n’a  fait appel à qui que ce soit pour le libérer.Son seul souhait est que se taisent les armes, que la raison et le dialogue entre Syriens l’emportent. Ils ont intérêt à ce que cela se concrétise pour que la Syrie redresse la tête et retrouve sa place sur la scène mondiale et arabe, et fassent la différence entre leurs vrais ennemis et leurs vrais amis. Les faux ADM ne seront pas les prétextes des Armes de Désinformation.