Aller à…
RSS Feed

Au Kurdistan irakien, le prix des armes «explose».


Samedi 23 novembre 2013

Par Gilles Munier

A Soulimaniya – Kurdistan irakien – les armes sont en vente libre. Pour en acheter une, il suffit de résider dans la région, avoir 18 ans et être sain de corps et d’esprit. Depuis le déclenchement de la guerre contre la Syrie, leur prix et celui des munitions « explosent ». La balle de kalachnikov AK-47 est maintenant à 2$, le double d’il y a quelques mois : du jamais vu ! Les vendeurs se frottent les mains. Les demandes proviennent surtout de Kurdes d’Alep et du Kurdistan syrien, en position défensive face à l’Armée syrienne libre (ALS) et aux Brigades islamistes.

Aujourd’hui, un bon pistolet vaut entre 500 et 12 000$. Le plus demandé est le Cougar italien (12 000$), tandis que le Glock croate est à 2 900$ et le Beretta italien 1951 à 9 00$.

L’arme a à la mode serait le « Gim Sarukh », nom donné à un AK-47 d’un type particulier, prisé par les chefs de tribu et les dignitaires politiques et religieux locaux qui disposent d’une pléthore de gardes du corps.

Les mitrailleuses PKS et les RPG (lance-roquettes) ne seraient vendus que sur présentation d’une autorisation officielle…

Source :
Sulaimani Gun Markets Doing Brisk Business From Syria War (Rudaw – 20/11/13)
http://rudaw.net/english/kurdistan/20112013#sthash.nzt5crRg.dpuf