Aller à…
RSS Feed

Ayatollah Khamenei: : négocier avec les Etats-Unis ne résout pas les problèmes, au contraire..


4 novembre 2016
b_1_q_0_p_0-640x341-1728x800_c
Le guide suprême de la Révolution islamique l’ayatollah Ali Khamenei, a affirmé qu » ‘affronter les États-Unis s’inscrit dans le cadre de la défense des valeurs humaines », soulignant que » négocier avec l’administration américaine ne résout pas les problèmes, au contraire, cela ne fait que les augmenter, a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews.

S’exprimant lors d’une réunion avec des milliers d’étudiants et de lycéens à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre l’Arrogance mondiale, son Eminence a rappelé que « tout ce dont nous avons mis en garde concernant les États-Unis s’est révelé au cours des débats présidentiels ».

Et de poursuivre: » les débats télévisés entre les candidats à la présidence des États-Unis, ont dévoilé les vérités et les scandales de l’administration américaine, or ce que nous disions auparavant concernant cette administration est moins que rien que ce qui est apparu dans ces débats. Mais certaines personnes ne nous croyaient pas, sauf que les propos des candidats dans les débats ont prouvé la dégradation des valeurs humaines aux USA ».

« La discrimination raciale, le racisme, la pauvreté et l’accaparation de 90 % de la richesse des États-Unis par seulement 1 % de la population, la violation des droits civiques font partie des réalités de la société américaine », a rappelé le Guide suprême.

S’adressant aux jeunes, le Guide suprême a mis en garde la jeune génération contre « certaines fausses idées qui empoisonnent l’opinion publique, et qui dévient la vision des jeunes. Notamment,que la résistance de l’Imam Khomeini face aux États-Unis n’émanait que de son zèle religieux et de son orgeuil, afin de faire croire que ce dernier n’était pas sage alors que tout son mouvement était fondé sur le bon sens, la logique et les arguments ».

Son éminence a expliqué : « On a voulu faire croire que l’opposition de l’Imam Khomeini à l’Arrogance américaine était le fruit de son obstination et de son orgueil, non pas de sa raison ! Loin de là, la fermeté et la résistance de l’Iran et de son peuple reposaient sur des raisonnements rationnels. L’Imam Khomeini défendait les valeurs humaines « .

L’ ayatollah Khamenei a rappelé le nombre de fois où il avait pointé du doigt l’infidélité et l’hypocrisie des États-Unis : « Ils sont malhonnêtes ! Ce n’est plus moi qui le dit, mais les négociateurs qui ont œuvré nuit et jour pour la concrétisation de l’accord nucléaire ».

Il a ajouté : » la politique et l’essence de l’administration américaine est basée sur la cupidité et l’hégémonie , pratiquées depuis de nombreuses années dans divers régions du monde, en particulier en Asie de l’Ouest et en Iran avant la révolution, et donc grâce à la vigilence de l’imam Khomeini durant les premiers mois de la révolution, voire s’il n’avait pas affronter les USA , cet ennemi aura tenté de pénétrer par la fenêtre à nouveau après avoir été chassé par la porte ».

L’ayatollah Khamenei a estimé que » l’un des arguments qui prouvent le bon sens de l’opposition de l’Imam aux Etats-Unis est leur soutien à Mohammad Reza Pahlavi durant les premiers jours de la révolution et leurs efforts incessants à provoquer un renversement à l’instar du coup d’etat du 19 Août 1953. A ce moment, l’imam Khomeini a donné l’ordre de prononcer des slogans antiaméricains, afin de réveiller les gens et pour empêcher un nouveau complot au début de la révolution islamique ».

Son éminence a évoqué » la prise de contrôlie du siège de l’espionnage dans la région, l’ambassade américaine à Téhéran », qualifiant ce jour » comme le jour des jeunes croyants qui ont pris l’initiative d’occuper le siège de l’espionnage , prenant ainsi par surprise l’ennemi au point de le paralyser ».

Son Eminence a indiqué que » cette prise de contrôle était une réaction naturelle aux complots et aux animosités, pratiquées depuis des années par les USA qui ont pillé les ressources et les richesses du peuple iranien ».

Son éminence a mis en garde contre l’idée d’une entente avec les Etats-Unis, qui s’est dangereusement répandue » : » Il existe des preuves qui attestent du caractère mensonger de cet argument, notamment le Plan global d’action commun et l’attitude de Washington après les accords nucléaires ».

Et de noter : » Pourtant, il y a encore certains qui proposent de s’accorder avec les États-Unis concernant la Syrie, le Hezbollah libanais, l’Irak, le Yémen et même les affaires internes du pays ! Pourrions-nous compter sur l’aide d’un gouvernement qui n’a jamais cessé son animosité contre le peuple iranien ? C’est le progrès de l’Iran qui les préoccupe. Je doute qu’un éventuel dialogue puisse remédier à nos problèmes économiques. Car, premièrement, il s’agit de traîtres aux propos fallacieux qui plantent leurs couteaux dans le dos, là où l’on s’y attend le moins. Deuxièmement, l’Amérique traverse elle-même une crise, et un pays en crise ne peut pas résoudre les problèmes d’un autre pays ».

L’honorable Ayatollah Khamenei a vivement critiqué la fausse idée selon laquelle » le règlement des problèmes du pays passe par une entente avec les États-Unis » : le dialogue ne ferait qu’accroître les problèmes qui doivent être résolus en s’appuyant sur « notre potentiel interne, la force et le savoir-faire de la jeune génération », a-t-il affirmé.

Source: Médias