Aller à…
RSS Feed

Bassam Tahhan parle de la « Syrie vers une armée secrète arménienne ».


Syrie : Bassam Tahhan parle de la « Syrie vers une armée secrète arménienne ».

Publié le avr 2, 2014 @ 10:53

Allain Jules

Bassam Tahhan1Le Professeur Bassam Tahhan, comme à son habitude, a une nouvelle fois fait mouche lors de son passage sur la radio francophone iranienne (Franch IRIB). Considérant le droit des peuples autochtones à la résistance, il appelle de ses vœux, compte tenu du fait que la Turquie occupe la majeure partie de la grande Arménie historique, les Arméniens à la résistance. Pour lui, définitivement, la Turquie bafoue allègrement le traité de Sévres, qui ne lui reconnaît pas son appartenance à ce bout de terre.

Malgré le génocide des Arméniens, les différents gouvernements turcs qui se sont succédés depuis l’éclatement de l’empire ottoman continuent à nier le droit de retour aux Arméniens sur leurs territoires et ne reconnaissent même pas le génocide perpétué contre les Arméniens, que la France a reconnu. Ace qui montre qu’Erdogan, qui appuie les terroristes qui attaquent la Syrie, continue le génocide sans aucune gêne. Mais où est la soi disant « communauté internationale ? Elle valide de fait, la destruction de la dernière ville arménienne qui a survécu au génocide hors de la Turquie.

Kessab a la valeur d’une relique, symbole de l’existence d’un Arménie qui échappe à la destruction d’un peuple. La France, mandataire, qui avait cédé à Ataturk la Cilicie, terre arménienne à laquelle était attachée Kessab voulait même la céder également. Elle y a échappé grâce aux pressions de l’Eglise. Le gouvernement français est complice de cette attaque contre Kessab et n’a émis aucune condamnation.

Assad comme ils ont eu celle de Kadhafi ? Mais où sont donc les intellectuels français ? Bien sûr, aux abonnés absents. Mais, rassurez-vous, les Arméniens comptent désormais sur-eux mêmes et bientôt, on entendra parler des opérations de leur armée de résistance. Chiche.