Aller à…
RSS Feed

Charlie Hebdo instrumentalise l’antifascisme par le petit blanquiste


antifascisme

 

Charlie Hebdo a récemment publié un article intitulé : « Syrie : Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel le journaliste Eric Simon qualifie de « rouges bruns » les animateurs de deux sites internet : Le Grand Soir et Inverstig’Action. [1]

Cette imputation infamante, qui voudrait faire d’eux des sympathisants du nazisme et de l’antisémitisme, repose sur le seul fait que ces deux sites s’opposent vigoureusement à l’ingérence de l’OTAN et de ses vassaux régionaux dans les affaires de la Syrie. [2]

Comme il se trouve que, pour des raisons qui leur sont propres, certains sites d’extrême-droite expriment la même opposition, notre inquisiteur veut faire croire à une complicité sous-jacente.

Cette culpabilité par association est une pure perversion intellectuelle.

Elle pourrait conduire à dénoncer une convergence politique entre le Front de gauche et le Front national sous prétexte que les deux formations se retrouvent à exiger un référendum sur le pacte budgétaire européen.

C’est le même procédé que l’on voit à l’oeuvre pour la Palestine quand les dirigeants israéliens et leurs soutiens français s’efforcent d’interdire la juste critique de la politique de colonisation et de répression de l’État d’Israël en l’assimilant à de l’antisémitisme.

 

La chasse aux sorcières initiée par Charlie Hebdo est destinée à intimider ceux qui s’opposent à l’impérialisme occidental et à discréditer le combat anti-impérialiste lui-même.

Quand elles traitent de la Syrie, de la Palestine ou de la plupart des problèmes internationaux, la « grande » presse et la télévision se comportent en relais des thèses dominantes favorables à la politique occidentale et censurent leurs opposants.

Il restait à Charlie Hebdo à traquer parmi ces derniers ceux qui trouvent refuge sur internet pour s’exprimer.

C’est chose faite. [3]

???

[1] Le Grand Soir : http://www.legrandsoir.info/

      Investig’Action : http://www.michelcollon.info/index.php

[2] Extrait de l’article de Charlie Hebdo du 8 août 2012 : « Si l’analyse anti-impérialiste permet de débusquer les raisons cachées des guerres « justes » ou « humanitaires » du camp occidental, elle peut facilement dérailler si elle défend l’innommable commis par le camp d’en face. Si, en outre, elle laisse reprendre ses thèses par les sites d’extrême-droite, jusqu’à finir par s’inviter les uns chez les autres, la messe est dite ».

[3] Le procédé d’intimidation de Charlie Hebdo a aussi été utilisé par L’Express (« Syrie : la légion française d’Assad », 13/09/2012) et par L’Humanité (« Syrie : l’extrême droite française en campagne pour Assad », 5/03/2012).

L’Express va jusqu’à associer à la mouvance d’extrême-droite, ou réputées telles, des personnalités comme l’ex-ministre socialiste Roland Dumas, le journaliste Roland Labévière ou Agnès-Marie-de-la-Croix, prieure libanaise du couvent Saint-Jacques-le-Mutilé de Qâra, situé en Syrie, non loin de Homs…


Jean-Pierre Dubois

Une réponse “Charlie Hebdo instrumentalise l’antifascisme par le petit blanquiste”

  1. Francenaldo Amorim
    octobre 6, 2012 à 4:08

    S´il y a quelqun qui doit être inculpé d´ agresseur, c´ est la Tuquie, qui dès le debut de la crise en Syrie, n´arrete pas d’ entrainenr des mercenaires dans des camps militaires de sa frontière dans son territoire, pour attaquer son voisin la Syrie, La vérité, la Syrie tente a tout prix de se défendre des ces démons au service des sionistes internationaux. sans pouvoir exercer son droit de défense..
    Pas contents avec ça, les sionistes ont changé leur plan d´ attaque, lorsqu’ íls se sont appercu que le´opposition n ´arrivera pas à renverser le gouvernement de la syrie, sans l ´aide de l ´Otan Alors la Turquie, doit partir pour l ´attaque, et envahir la Syrie, occupant le Nord de la Syrie, et coloquant les rebelles comme gouvernement du territoire occupé.
    ,