Aller à…
RSS Feed

Chronique d’une déréliction annoncée.


13/02/17
« Dr Benjelloun »
Chronique d’une déréliction annoncée.

L. dont le père est libraire et bibliophile vient de rentrer d’Iran.
Elle y a passé trois semaines avec son jeune (et unique) enfant pour régler quelques questions familiales.
Séjour à Téhéran assez pénible car la ville dont son mari est originaire est fortement polluée, puis Ispahan, la ville de sa famille paternelle.

Comme à l’époque de l’Union soviétique dont l’élite était fascinée par les colifichets occidentaux, la petite ou moyenne bourgeoisie est entichée des produits quelqu’ils fussent pourvu qu’ils soient d’ « origine » occidentale.

La provenance seule est gage sinon de qualité sinon du dernier chic.
Fascination d’ordre vraiment hystérique et frénétique, les couches Pampers sont prisées plus que tout alors qu’elles sont traitées chimiquement, polluantes et n’offrent pas de sécurité sanitaire particulière.

Elle a eu du mal à faire entendre qu’elle cherchait à consommer justement uniquement des produits locaux.
Pour le moindre document administratif, la chaîne d’intermédiaires nécessaires à leur délivrance implique attente et corruption.
Comme partout ailleurs dans les pays nouvellement administrés selon des normes ‘occidentales’, c’est-à-dire celles inventées par le bureaucratisme français inventé depuis François Le Premier (pas le Hollandouille), perfectionné sous Louis XIV et ses successeurs. C’est-à-dire le Jacobinisme républicain qui n’a plus qu’une très vague et lointaine parenté avec la Révolution de Robespierre. Etendu comme norme à l’ensemble du monde en raison du détachement des Usa du Royaume Uni. Lesquels ont amalgamé un puritanisme biblique mâtiné d’un retour à une lecture littéralité et égalitaire, avec des principes de révolution bourgeoise qui glorifie l’entreprise économique plutôt que le parasitisme aristocratique.
Il y a donc quelques inquiétude consternée face à la vacuité idéologique de ces petits possédants iraniens à avoir.

Au sein du Grand Marécage où grenouillent les prétendants à la Présidence de la République Bananière française, les crapauds voisinent avec les ragondins.
Fangeux.
Glauque.
Une certaine science des profondeurs en putréfaction.

Fillon est sorti du match, quelque énergie qu’il mette à couiner.
Une casserole ne venant jamais seule, on fait savoir urbi et orbi ses accointances avec Henri De La Croix De Castries, le Pédégé d’AXA qui vient de lever des fonds pour lui à New York.
Axa est la première multinationale au monde quand on apprécie son poids par le nombre de ses interactions avec les autres multinationales, présence dans les Conseils d’Administration et détention de titres.
Au monde… devant toutes les banques.
On comprend qu’avec un tel soutien, la Sécu soit en danger de mort. Imminent.
Le projet est bien avancé depuis 1995 et la réforme de Juppé qui a avorté face à la dernière grande grève générale française.
Il sera activé par Macron, l’homme de Minc, Attali et des Rotschild.
Dans la configuration actuelle, sauf surprise, il a toutes chances d’être porté gagnant face à Le Pen qui ne dispose d’aucun soutien parlementaire.

Drahi, le franco-israélo-hévétique endetté de 35 milliards (les nôtres pris dans nos dépôts bancaires) dont il n’a pas la moindre queue de cerise, est son premier soutien, ce qui fait beaucoup de titres dont L’hibernation, autrefois anarcho-libertaire fondé par Serge July ancien Mais et supporter de la guerre contre l’Irak en 1991….
Mac Rond sera présenté comme le terme de l’alternative incontournable pour échapper à « l’horreur nazie » Le Péniste…

Mais je sens le peuple français fatigué de ces magouilles.

Le ticket Mac Rond vantera un homme neuf, tout propre sur lui, sans passé dans un appareil partidaire. Une puissance de frappe financière pour sa campagne illimitée…
Il a déjà reçu la validation de l’AIPAC et du CRIF.
L’écoeurement.

Dr Benjelloun

[email protected]