Aller à…
RSS Feed

Communiqué du Collectif Pas En Notre Nom.


Paris, le 31 Octobre 2012.

La première assemblée générale du Collectif Pas en Notre Nom s’est tenue le 27 octobre 2012 à Paris.
La quarantaine d’organisations membres a réaffirmé les mots d’ordre de l’appel de Nanterre qui a  préludé à la constitution du collectif. Les interventions se sont attachées à :
– Rappeler le bilan de la campagne du CPENN en direction des candidats aux élections de 2012,
– Noter le malaise grandissant sur les questions posées par le collectif, décrire le contexte dans lequel se trouve notre pays par le jeu des alliances qu’il a nouées,
– Expliquer comment l’OTAN constitue, légalement, une milice privée sans légitimité, mais aussi  illégale puisque la Charte des Nations Unies prône la coopération internationale, interdit les  regroupements militaires et n’accepte que les organisations régionales de coopération,
– Exposer le lien existant entre la crise économique mondiale du capitalisme et la multiplication  des guerres. Alors qu’auparavant, il n’y a pas eut de réelles convergences entre les luttes de libération nationale dans les pays du Sud et les luttes sociales au Nord, aujourd’hui, alors que « le Sud revient au Nord » par le biais d’une « tiers-mondisation » des économies et une vassalisation des États, les convergences des luttes deviennent possibles,
– Détailler la situation sur deux théâtres d’ingérences et de guerre : l’Afrique et le Moyen-Orient en décrivant les leviers utilisés et les conditions rendant l’ingérence ou l’occupation possibles,
– Proposer les axes d’action que le collectif se donne afin de d’informer, former et mobiliser les citoyens par :
° La mise en place de coopération culturelles Nord-Sud dans la perspective de désenclaver les différentes problématiques d’ordre nationales.
° La mise en place d’un comité d’organisation en charge d’actions d’éducation populaire sur les notions de souveraineté(s), démocratie, impérialisme, capitalisme financiarisé,religions, bilan des contrepoids et alternatives historiques face à l’impérialisme.
° La perspective de produire des vidéos et émissions qui pourront être diffusées à un public en voie d’élargissement, en simultané avec les activités d’éducation populaire.
° La mise en place d’un comité de rédaction en charge de la publication d’une lettre périodique en direction des élus et des citoyens.
° La participation au Forum Social Mondial de Tunis en Mars 2013 afin d’y dénoncer les ambitions de l’OTAN en Afrique.
° Présenter les activités sur le terrain judiciaire en France et au niveau de
l’Union européenne visant, d’une part à interdire la diffusion de la chaîne satellitaire Al Jazeera en raison des appels à la haine et au meurtre proférés à plusieurs reprises sur cette chaîne,

– d’autre part à apporter notre soutien à la FETAF (Fédération des Travailleurs d’Afrique en France) lorsque celle-ci a été expulsée de la Bourse du travail de Paris, en raison de sa fidélité aux principes élaborés par le mouvement international des travailleurs .
Pour la  défense des souverainetés nationales.
Contre les guerres d’occupation et les ingérences  étrangères

www.youtube.com/user/ PasEnNotreNom   collectif.pasennotrenom.org

[email protected]