Aller à…
RSS Feed

Conférence de Presse par Dr Bachar al-Jaafari, Syrian delegate


Lundi 16 avril 2012

 

 

http://dossiers-du-bip.fr/index.html

TRADUCTION

Conférence de presse du délégué de la Syrie auprès de l’ONU, le Dr Bachar al-Jaafari

Mesdames et Messieurs, vous avez entendu mon collègue, l’ambassadeur russe, vous expliquer le processus des négociations qui a eu lieu et qui a abouti aujourd’hui à l’adoption par le Conseil d’une résolution sur la crise syrienne. J’adhère pleinement à ce qu’a déclaré l’ambassadeur de Russie et je voudrais ajouter quelques remarques supplémentaires.

Numéro 1 : le gouvernement syrien est d’avis que la balle est dans le camp de ceux qui soutiennent les groupes armés en Syrie. Les gouvernements et les partis doivent s’engager à respecter l’esprit et la lettre du plan en six points de M. Kofi Annan.

Numéro 2 : le deux poids deux mesures, et le double langage, ne ??seront pas suffisants pour prouver la crédibilité de ceux qui manipulent les groupes armés, les soutiennent, les hébergent, les forment et les poussent à commettre de nouvelles violences en Syrie. Depuis hier, cinquante violations ont eu lieu en seulement vingt-quatre heures. Elles ont consisté en de nombreux assassinats et opérations de sabotage contre des installations publiques et privées.

Numéro 3 : les déclarations de certains membres du Conseil ont été révélatrices… révélatrices et en fait très alarmantes. Nous avons entendu des membres de ce Conseil user d’un langage très déplaisant… un langage provocateur… un langage irresponsable pour parler du gouvernement syrien. Je dis cela, parce qu’il est vraiment étonnant d’entendre des ambassadeurs chargés de maintenir la paix et la sécurité, chargés de la réalisation et de la mise en œuvre de ce très important plan en six points de M. Koffi Annan… user du terme « régime » pour parler du « gouvernement syrien ». C’est un mauvais signe… C’est un mauvais signe et je pense qu’il traduit les réelles mauvaises intentions de leur pays. Dans de telles circonstances, ces mêmes États, pays, et gouvernements devraient assumer les conséquences de leurs actes pour mettre fin à la violence… la cessation de la violence en Syrie… et l’application intégrale des dispositions du plan.

Numéro 4 : Comme je l’ai indiqué à mon collègue français dans ma déclaration, la Syrie célèbre sa fête nationale annuelle le 17 Avril. C’est vraiment malheureux, bizarre, étrange, et inacceptable que Paris accueille ce même jour, le 17 Avril, une réunion dite des «Amis de la Syrie » ; censée durcir les sanctions décidées à Istanbul, et contre la Syrie. Nous avons besoin de gouvernements responsables qui nous soutiennent, c’est très important. Nous avons besoin de bonnes intentions. Nous avons besoin d’actes, et pas seulement de paroles, venant de capitales impliquées dans la consolidation de la crise syrienne plutôt qu’en l’extinction de l’incendie.


Une réponse “Conférence de Presse par Dr Bachar al-Jaafari, Syrian delegate”

  1. Francenaldo Amorim
    avril 16, 2012 à 10:31

    Qu´est ce qu´ont peut attendre des pays comme la France,Angleterre, USA, qui ont préparé un plan sioniste pour le renversement des gouvernements nationatistes et anti-sionistes comme ceux qui étaient la Libye, L´afghanistan, l´Irak, ont déja réussi a renverser, ceux de la Syrie, de l´Iran, et après ce seront les républiques islamiques de l´ancienne Union Sovietique,aujourd´hui indépendantes,qui ne laissent pas leurs économies être envahies par les grandes corporations sionistes euro-américaines;seront les prochains cibles.
    Premièrement ils installent le chaos social, usant des groupes rebelles locaux, toute sorte de bandits, terrorristes, et même de groupes radicaux islamiques (Al qaeda), anti-américains, mais pour déstabiliser les gouvernements légaux, ils usent de tout, Terrorrisme, enlèvement des gens, tortureurs, assassins…une véritable loi de la terreur; C´est ça que l ´ONU est en train d´écouter et d’appuyer, avec les sionistes des Etats Unis et Europe donnant support..