Aller à…
RSS Feed

Crimes de guerre américains et britanniques


les 7 du quebec

ven. 22 juil.
Crimes de guerre américains et britanniques

Robert Bibeau

Juil 22

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères demande que des enquêtes soient menées sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis

Par l’agence de presse Xinhua – Le 19 juillet 2022

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi que la communauté internationale devrait mener une enquête approfondie sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis, afin que justice soit rendue aux victimes innocentes et que les peuples du monde entier soient protégés contre les brimades et la cruauté.

Le porte-parole Wang Wenbin a fait ces remarques lors d’un point de presse quotidien en réponse à des articles de presse selon lesquels des membres du Special Air Service (SAS) britannique en poste en Afghanistan ont « tué à plusieurs reprises » des prisonniers et des civils non armés, et ont même « rivalisé entre eux pour obtenir le plus grand nombre de meurtres« . Les troupes sont également soupçonnées de dissimuler des scènes de crime et des responsables auraient dissimulé ces affaires.

Wang a déclaré que ce que ces rapports révèlent est tout simplement choquant et scandaleux. « Les violations atroces des droits de l’homme commises par les États-Unis et leurs alliés, qui défient la conscience humaine, ne sont pas des cas isolés. Elles sont persistantes, systémiques et récurrentes. »

Wang a cité des rapports médiatiques indiquant qu’entre 2003 et 2008, des milliers de civils irakiens ont été victimes d’abus de la part des soldats britanniques, tels que la détention, le passage à tabac, l’humiliation, les agressions sexuelles et même le meurtre. Au cours des près de 20 dernières années, les États-Unis ont lancé plus de 90 000 frappes aériennes sur des pays comme l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie, faisant jusqu’à 48 000 victimes civiles.

Au lieu de réfléchir à leurs atrocités, Wang a déclaré que le Royaume-Uni et les États-Unis essayent par tous les moyens de détourner l’accusation.

Wang a cité des rapports de presse indiquant que la loi sur les opérations à l’étranger de 2021 introduite par le Parlement britannique protège contre les poursuites les soldats britanniques qui ont commis des actes de torture et d’autres crimes graves à l’étranger et entrave les efforts visant à tenir les auteurs pleinement responsables ; le ministère britannique de la défense a affirmé avoir mené une enquête approfondie sur les actes des soldats britanniques en Afghanistan et en Irak, mais 90 % des crimes de guerre présumés n’ont pas été examinés ; auparavant, le gouvernement américain a sanctionné les fonctionnaires de la Cour Pénale Internationale qui avaient enquêté sur les crimes de guerre présumés commis par les troupes américaines dans la guerre en Afghanistan.

« Ceux qui se font le plus entendre pour défendre les droits de l’homme se sont avérés être les assassins les plus meurtriers de civils innocents. Il devrait y avoir une enquête internationale approfondie sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis, afin que justice soit rendue aux victimes innocentes et que les peuples du monde entier soient protégés contre de nouvelles brimades et cruautés », a-t-il ajouté.

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.
Commentaire

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x