Aller à…
RSS Feed

Début d’importants exercices militaires en Jordanie .


  09/06/2013

Début d'importants exercices militaires en Jordanie
La Jordanie a annoncé dimanche le début d’importantes manœuvres militaires, auxquelles participent plus de 8.000 soldats et observateurs de 19 pays différents, insistant sur le fait qu’elles n’avaient aucun lien avec le conflit en Syrie. 

Environ 4.500 soldats américains et 3.000 jordaniens participent à l’exercice aérien, maritime et terrestre « Eager Lion 2013 », qui prendra fin le 20 juin. 

« Eager Lion, cette année se concentrera sur la guerre irrégulière comme le combat contre le terrorisme et l’insurrection », a indiqué à des journalistes le général de division Awni Al Edwan, chef des opérations des forces armées jordaniennes. 

Il s’exprimait au cours d’une conférence conjointe avec le général de division Robert G. Catalanotti, du commandement central de l’armée américaine. 

« Les exercices n’ont rien à voir avec des développements régionaux dans les environs de la Jordanie », a déclaré le général Edwan en référence au conflit en Syrie voisine. 

Les Etats-Unis ont indiqué qu’ils allaient déployer dans le cadre de ces manoeuvres des missiles Patriot et des avions de combat F-16 en Jordanie, pays frontalier de la Syrie. 

Certains de ces équipements pourraient rester sur place à l’issue de l’exercice, mais il s’agira d’une « décision politique » qui ne relève pas du commandement militaire, a déclaré le général Edwan sans autre précision. 

Les manoeuvres se dérouleront dans le centre de la Jordanie et dans des région du sud, où les missiles seront déployés « au bon endroit », a-t-il ajouté. 

Les Etats-Unis ont déjà soutenu une opération similaire au début de l’année en Turquie, quand l’Otan a déployé des lanceurs de missiles Patriot le long de la frontière turque, mitoyenne de la Syrie. 

Ce déploiement en Jordanie intervient après plusieurs avertissements de Washington au régime du président syrien Bachar Al Assad à propos de livraisons d’armes au mouvement chiite libanais Hezbollah, soutien de Damas. 

L’entité sioniste a mené des raids aériens en Syrie avec pour prétexte « de tenter d’empêcher ces transferts d’armes ». 

La Jordanie accueille plusieurs centaines de milliers de réfugiés syriens et s’inquiète d’un débordement du conflit syrien.