Aller à…
RSS Feed

Dédommagements: une délégation de l’entité sioniste attendue en Turquie.


 
 
Dédommagements: une délégation israélienne attendue en Turquie

Une délégation de l’entité sioniste est attendue la semaine prochaine en Turquie pour des négociations sur le dédommagement des familles de neuf Turcs tués dans l’arraisonnement par l’armée  sioniste du Mevi Marmara ,navire cherchant à gagner Gaza, a annoncé vendredi un haut responsable turc.

Cette délégation viendra en Turquie pour travailler sur la question des dédommagements, a déclaré à une chaîne de télévision turque le vice-Premier ministre Bulent Arinc qui avait annoncé lundi que les deux parties avaient donné le coup d’envoi à de telles négociations.

M. Arinc n’a pas voulu donner de précisions sur l’éventuel montant des dédommagements réclamés, expliquant que la question devait être déterminée avec les avocats des familles des victimes turques.

Les violences survenues lors de l’arraisonnement en 2010 avaient provoqué une pseudo-rupture des relations turco-sionistes.

Lors d’affrontements survenus sur le ferry turc Mavi Marmara, navire amiral de la flottille, huit militants turcs et un turco-américain avaient été tués .

Jusqu’à très récemment, «l’ Israël » avait refusé de présenter les excuses réclamées par Ankara pour la mort de ces victimes.

Mais le 22 mars, dans un geste spectaculaire juste avant le départ d’ « Israël » du président américain Barack Obama, le Premier ministre sioniste Benjamin Netanyahu avait présenté les excuses d’ « Israël » à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Netanyahu a justifié sa décision de normaliser les relations avec Ankara par le besoin d’un allié régional pour contrer la menace potentielle émanant de la Syrie de Bachar Assad.

Dans une interview à la chaîne CNN-Türk, le président de l’entité sioniste Shimon Peres avait renchéri en qualifiant de « malentendu » la crise turco-sioniste et  estimait que les deux pays, alliés régionaux, avaient « mille raisons » de rétablir leurs bonnes relations.

M. Erdogan avait accepté les excuses « au nom du peuple turc ».

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et la ministre  de la Justice de l’entité, Tzipi Livni ,s’étaient ensuite accordés, lors d’une conversation téléphonique lundi, pour que la question des compensations soit résolue « aussi vite que possible », a indiqué un diplomate turc à l’AFP.

La délégation turque aux négociations devrait être dirigée par Feridun Sinirlioglu, sous-secrétaire au ministère turc des Affaires étrangères.