Aller à…
RSS Feed

DELIRIUM TREMENS. Syrie : Il faut arrêter le VRP Laurent Fabius et sa prose des « résistants »


Publié le 12 juin 2013

Allain Jules
La dernière sortie de Laurent Fabius, ce matin sur France 2, est simplement grotesque et un non-sens historique. Après avoir soutenu le renversement du pouvoir syrien en armant et sponsorisant ses « résistants » à lui, il fait volte-face en arguant qu’il n’est pas possible de discuter -une constante-,  parce que le pouvoir sera en position de force. Pourquoi ne le veut-il pas ? Le revers de ses protégés lui faire dire des choses aussi ridicules que pathétiques.

« Le conflit est à un tournant », a estimé M. sang contaminé. Pire, il demande à la communauté dite internationale d’arrêter la progression de l’armée arabe syrienne vers Alep. Une grande première en langage diplomatique. Alep serait donc un territoire étranger interdit au Gouvernement syrien? Aucun journaliste sérieux ne lui posera la question. Entre ses « résistants » et le Gouvernement syrien, qui est légitime ?

Les délires de Fabius ne se sont pas arrêtés là. Pour lui, Alep « c’est la prochaine cible à la fois du Hezbollah et des Iraniens ». Il faut qu’il se soigne. Les « qui » ont engagé les hostilités pour qu’ensuite on nous dise avec une arrogance et un mensonge abyssal que l’Iran et les Hezbollah sont entrain d’envahir la Syrie ? Dépassé par les évènements, mentant comme un arracheur de dents, l’homme est revenu sur les armes chimiques en trouvant « scandaleuse » l’utilisation des armes chimiques par Bachar el-Assad.

En filigrane, puisque la paix n’effleure même pas son esprit, dans son soliloque puéril, il déclara à propos des forces en présence: « Il faut un rééquilibrage parce qu’au cours des dernières semaines, les troupes d’Al Assad et surtout le Hezbollah et les Iraniens, avec les armes russes, ont repris un terrain considérable ». On pleurerait presque sur cet aveu. Et le nouveau roi français de la guerre, surpassant le foulosophe germanopratin, d’ajouter : « S’il n’y a pas de rééquilibrage sur le terrain, il n’y aura pas de conférence de la paix à Genève car l’opposition n’acceptera pas d’y venir. Or il faut une solution politique ». Pathétique M. Fabius !

L’homme est nu. Tous leurs plans anti-Syrie ont accouché d’une souris, se noient, boivent de l’eau. Être VRP du faux, du mensonge, de la xénophobie, de la peur et de la haine n’est point honorable.