Aller à…
RSS Feed

Dénucléarisation : l’entité sioniste: « Israel », l’état au-dessus de la loi


 

Seule puissance nucléaire au Proche-Orient, Israël est membre de l’Agence internationale de l’énergie nucléaire (AIEA), mais refuse de signer le traité de non-prolifération nucléaire (TNP), contrairement à tous les États de la région, y compris l’Iran. Ce refus ne choque pas les puissances occidentales qui se montrent en revanche menaçantes dès qu’il s’agit de l’Iran, la Syrie et auparavant l’Irak.

Israël est-il au-dessus de la loi internationale ? Sans aucun doute. Pour preuve, le représentant israélien auprès de l’AIEA, Shaul Horev, n’a pas craint de déclarer, au moment où son pays menace l’Iran d’une attaque foudroyante, qu’Israël « ne participera pas à une conférence sur la dénucléarisation du Proche-Orient prévue fin 2012 ou début 2013 à Helsinki ». La cause : « Les réalités régionales ne sont pas propices à la création d’une zone dénucléarisée au Proche-Orient. Une telle initiative ne pourrait être lancée que lorsque des relations pacifiques auront existé pendant une période raisonnable dans la région, selon le texte. Cela ne saurait être imposé de l’extérieur. »

Quand on sait que c’est l’État hébreu qui bloque tout le processus de paix dans cette région, on est en droit de déduire qu’il faudra attendre encore des décennies avant que celui-ci daigne accepter d’être dénucléarisé – comme les autres.

afriqueasie.com