Aller à…
RSS Feed

Depuis le début, le combat en Syrie oppose un régime légitime et Al-Qaïda


De : rassemblementpourlasyrie
Date : 29 décembre 2013
Objet : Des terroristes wahhabites jouent au football avec les têtes de leurs victimes
Des terroristes wahhabites jouent au football avec les têtes de leurs victimes (vidéo)
????? ??? ?????? ????? ???????? ???????

http://rpsy.org/portal/index.php/tv/698-%D8%A7%D8%AA%D8%A8%D8%A7%D8%B9-%D8%A7%D9%84%D9%88%D9%87%D8%A7%D8%A8%D9%8A%D9%87-%D9%8A%D9%84%D8%B9%D8%A8%D9%88%D9%86-%D9%83%D8%B1%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%AF%D9%85-%D8%A8%D8%B1%D8%A4%D9%88%D8%B3-%D8%B6%D8%AD%D8%A7%D9%8A%D8%A7%D9%87%D9%85

Rassemblement Pour la Syrie (R.P.S.)
Tel: 06 60 36 52 12
E-mail: [email protected]

Depuis le début, le combat en Syrie oppose un régime légitime et Al-Qaïda

Dès le premier jour, la soi-disant «printemps arabe» était en fait un sombre «hiver islamique» anarchique (…) Dès le début, la violence en Syrie n’était pas une guerre interne entre un régime oppressif et une opposition démocratique soutenue par le peuple, mais contre des groupes affiliés à Al-Qaïda venant du monde entier et qui se concentrent désormais en Syrie.

Cette situation est symbolisée par l’appel d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda, selon lequel la Syrie est désormais le «front islamique le plus important», et la victoire, là-bas, signifiera «l’avènement de l’hégémonie régionale voire mondiale d’Al-Qaïda».

En effet, ce que nous voyons en Syrie sont des groupes anarchiques locaux et étrangers venant d’Irak, du Liban, AQAP (Al-Qaïda dans la péninsule arabique), AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique), d’Afghanistan, du Pakistan, de Tchétchénie, du Turkménistan, et même de Chine.

La Syrie est démolie physiquement, et ses villes sont en ruine, avec des millions de réfugiés fuyant vers les pays voisins. Les derniers chiffres du Centre international pour l’étude de la radicalisation, à Londres, estiment qu’entre 3300 et 11000 étrangers provenant de 70 pays se battent contre Assad en Syrie.

Que cela nous plaise ou non, la situation en Syrie est claire: un régime légitime se bat pour son existence contre le pire ennemi du monde libre. Le drapeau d’Al-Qaïda est déjà brandi dans certaines parties du nord de la Syrie. Le 22 mai 2012, Al-Qaïda et une coalition de groupes ont proclamé la mise en place de l’«Émirat islamique du Levant» dans cette région.

En plus des opérations meurtrières terroristes, ces groupes sont déjà en train de perpétrer un génocide et un nettoyage ethnique contre les minorités, surtout les chrétiens. L’objectif d’Al-Qaïda a déjà été annoncé par Zawahiri: «Renverser Bachar le takfiri (le mécréant) et son régime et édifier un Etat islamique fondé sur la charia».

De nombreuses questions doivent être posées au sujet de la situation en Syrie. Lorsque le monde démocratique qualifie Assad de «dictateur sanguinaire et cruel», et l’accuse de «massacrer son propre peuple», a-t-il les informations fiables et exactes de la situation internes en Syrie et qui sont les forces qui y opèrent? Est-ce que la réalité correspond aux mythes diffusés sur qui sont les bouchers?

Une autre série de questions se rapporte aux forces étrangères. Le régime Assad constitue-t-il une menace pour la sécurité internationale aussi grande que les éléments d’Al-Qaïda qui luttent en Syrie? Croyons-nous vraiment que le renversement du régimeDepuis le début, le combat en Syrie oppose un régime légitime et Al-Qaïda. syrien aboutira à l’affaiblissement de l’Iran et du Hezbollah, et permettra d’inverser les rapports de force au Moyen-Orient en faveur des intérêts occidentaux? Les forces qui combattent Assad, appelées «opposition», sont-elles plus pro-occidentales et plus démocratiques que le régime? Devrions-nous ne pas être profondément préoccupés par le fait que le renversement d’Assad pourrait renforcer les groupes affiliés à Al-Qaïda, mettant ainsi en danger la région, voire la sécurité mondiale?

Une troisième série de questions sur ce qui va se passer en Syrie après le renversement d’Assad. La Syrie deviendra-t-elle plus stable et plus tranquille sous le règne de l’opposition? Qu’adviendra-t-il de l’équilibre régional et de la stabilité politique de la Jordanie et du Liban, sans parler d’«Israël»? Quel sera le sort des minorités religieuses et ethniques en Syrie, comme les chrétiens et les druzes? Surtout, que va-t-il advenir de la minorité alaouite? N’est-il pas très probable qu’elle sera victime d’un génocide?

Il faut le dire clairement: la disparition de Bachar signifiera la persistance de la situation anarchique et chaotique en Syrie, comme en Irak, en Libye et au Yémen. Contrairement à ce que pensent les États-Unis (et «Israël»), le régime qui émergera ne sera pas démocratique et encore moins libéral, pas même un régime islamique comme celui des Frères musulmans en Égypte, ou un régime laïc. La probabilité la plus élevée est que les groupes affiliés à Al-Qaïda se renforceront davantage. Les conséquences pour la stabilité de la région seront horribles: elles mettront en danger les États voisins.

Les États-Unis ont-ils tiré les leçons du renversement de Kadhafi en Libye? Le résultat est que le drapeau d’Al-Qaïda (AQMI) flotte ouvertement à Benghazi et les groupes extrémistes sont désormais actifs au Mali, au Niger et en Mauritanie, et menacent de gagner l’Algérie et le Maroc (…) http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=11220&cid=296#.Ur8yD_sVTGg

Source: Jérusalem Post, traduit par: mediarama
28-12-2013

Une réponse “Depuis le début, le combat en Syrie oppose un régime légitime et Al-Qaïda”

  1. Francenaldo Amorim
    décembre 31, 2013 à 5:07

    La Russie et l ´Iran, doient envoyer leurs agents por neutraliser d´une fois avec ces terroristes en Arabie saoudite. C´ est cas de sureté nationale, pour la Russie. La Russie , avec cette ouverture politique, a mis sa sureté en danger, parceque les sionnistes, chergent dès le débout de la formation de la Russie, sétruire sa federation, usant les opositions de chaque république, les armant pour comettre des actes terroristes.Par dèrriere ces terroristes, ily a les vrais mandants ( Les sionnistes d´ Israel/EUA), qui dominent les rois et sheiks des petro-dollars.