Aller à…
RSS Feed

Des mises en scènes fabriquées en Egypte pour accuser Damas


Al Manar TV

Depuis 20 heures 19 décembre 2016
miseenscene_syrie2
Egypte – Moyent-Orient – Spécial notre site

Le communiqué du ministère égyptien de l’intérieur

Le ministère de l’intérieur égyptien a déclaré avoir capturé un réseau de cinq personnes qui mettaient en scène des images d’enfants soi-disant ensanglantés afin de les photographier et d’accuser le pouvoir syrien.

« La direction général de sécurité de la région du canal de Sweiz est parvenue a arrêter Sahar M, Aa., (44 ans), Sayyaf A.I. ( 22 ans), Mohammad H.M. (–), Moustafa A.M (25 ans), ainsi que le photographe Moustafa A.Aa. (21ans), en compagnie de deux enfants Ragad A.A. (12 ans) et Seïf (A.A. ( 8 ans) », a indique le ministère égyptien sur son compte Facebook. Précisant que les deux enfants étaient les fils de la femme arrêtée, Sahar.

Ils ont été arrêtés en flagrant délit : ils mettaient en scène la petite Raghad, portant une robe blanche, entachée de rouge pour simuler du sang, portant à la main une bande de la même couleur et une petite poupée également imbibée de rouge.

Sur le fond de la scène se trouvait un immeuble délabré, destiné à la destruction par les autorités égyptiennes concernés.

Interrogé sur leurs actes, ils ont reconnu vouloir diffuser les images sur les réseaux sociaux pour induire les internautes en erreur en leur arguant que ces images ont eu lieu durant les derniers événements d’Alep.

Le réseau avait en sa possession une caméra vidéo et 6 Smartphones ainsi qu’un étui repli de produit rouge devant servir à simuler le sang.

miseenscene_syrie

miseenscene_syrie1

miseenscene_syrie3

miseenscene_syrie4