Aller à…
RSS Feed

DIMANCHE 30 MARS … NOUS MANIFESTONS DEVANT L’AMBASSADE TURQUE AU 16 Rue LOMBALLE .. PARIS 16ème


———- Message transféré ———-

Date : 26 mars 2014

Objet : — Appel — à une manifestation contre le génocide continu des ottomans …

Rassemblement Pour la Syrie (R.P.S.)

Conformément à la loi 1901
62 Rue Bargue
75015 Paris
Tel: 06 60 36 52 12
E-mail: [email protected]
— Appel — à une manifestation contre le génocide continu des ottomans …

LES MASSACRES des Arméniens perpétrés par les ottomans avant et après l’an 1915 continuent à faire l’actualité

L’engagement turque incarné aujourd’hui par le Coluche – » moderne « – le prénommé Erdogan à poursuivre ses massacres contre les arméniens et les autres confessions ne doivent pas passer impunément … un génocide qui se déroule sous nos yeux au 21ème siècle … sous l’œil endormi des dirigeants occidentaux … ces dirigeants qui ont commis la même faute en laissant le champs libre à Hitler en 1939 …

Les troupes ottomans épaulés par les groupes terroristes d’Al qaïda , commettent les crimes les plus atroces , jamais connus dans l’histoire à KASSAB — ville arménienne — au nord de la Syrie … et assassinent tous ceux qui ne partagent pas leur doctrine mortelle .

DIMANCHE 30 MARS … NOUS MANIFESTONS DEVANT L’AMBASSADE TURQUE AU 16 Rue LOMBALLE .. PARIS 16ème .

Nous sommes tous concernés pour faire face à l’HITLER du 21ème siècle.
Bassam Tahhan à propos de l’épuration ethnique menée à Kessab…
by Allain Jules mar 26, 2014
Bassam Tahhan sur RMCBassam Tahhan
Par les jihadistes appuyé par la Turquie. En effet, 5000 combattants jihadistes soutenus par des unités de l’armée turque se sont lancés dans une attaque contre Kessab, la petite ville à majorité arménienne située à 65 kms au nord de Lattaquié. Le silence assourdissant des médias occidentaux est étonnant. Quand, dans la foulée, ils parlent

Le document choc sur des extrémistes français en Syrie
Des images dures, insoutenables si elles n’apparaissaient consciencieusement floutées à mesure que défilent les cadavres à l’écran. Des corps transportés, des têtes coupées. Mais aussi des rires, des plans filmés avec le téléphone, presque des «selfies» filmés entre copains. Des jeunes extrémistes francophones – la plupart Belges ou Français – ont filmé leur quotidien en Syrie. Les journalistes de BFMTV ont réussi à se procurer de ces images.

Macabre rituel
Ces combattants sont des fossoyeurs, selon Guillaume Lhotellier, l’un des auteurs du document interrogé par BFMTV. Une fonction subalterne qu’ils occupent au sein du mouvement de l’État islamique en Irak et au levant, une milice dissidente d’Al-Qaïda, jugée la plus radicale. Celle qu’on appelle «la brigade française», mais qui compte autant de Belges que de Français, a séjourné pendant plusieurs mois à Azaz, au nord de la Syrie. Dans cette ville située à 8 kilomètres de la frontière turque, la quarantaine de combattants a semé la terreur, décapitant des opposants sur la place publique et exposant leurs têtes. Un rituel qui pouvait se répéter plusieurs fois par semaine, d’après un témoin.
http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=11806&cid=322#.UzROy87CbGg