Aller à…
RSS Feed

Dîner du CRIF : Cukierman appelle la France à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël


Le CRIF voudrait beaucoup de choses. Il voudrait diriger le pays,les Français dans leur ensemble, les masses européennes etc… Il dirige déjà pas mal. Il suffit de lui résister. Hollande et l’ensemble de notre gouvernement sont des larbins. Ils ne savent pas résister. A nous de leur montrer que nous savons le faire
ginette

Dîner du CRIF : Cukierman appelle la France à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

06/03/2014

Le président du Crif Roger Cukierman a appelé mardi soir le chef de l’État français, François Hollande, à faire de la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme une “cause nationale” et a appelé la France à reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, à l’occasion du 29ème dîner de l’institution juive.

“La bête immonde est, hélas, bien présente, aujourd’hui, en France”, a déploré le président du Crif. “Je pense avec tristesse, avec inquiétude, avec angoisse, aux ignobles slogans lancés par quelques milliers d’individus parmi les manifestants du dimanche 26 janvier à Paris. Ils hurlaient : Juifs dehors, la France n’est pas à toi!”, a-t-il ajouté.

M. Cukierman a également dénoncé les appels au boycott d’Israël en France qu’il accuse de cibler uniquement l’État hébreu alors que selon lui “50 pays dont les frontières sont contestées par leurs voisins en Afrique, au Moyen-Orient, ou sur l’immense continent asiatique” ne font l’objet d’aucun appel au boycott.

Le président du Crif a réitéré la demande d’admission d’Israël, où 20 % de la population pratique la langue française, à l’Organisation de la Francophonie “financée par le contribuable français”.

Eric Hazan – © Le Monde Juif .info http://www.lemondejuif.info/diner-du-crif-cukierman-appelle-la-france-reconnaitre-jerusalem-la-capitale-disrael/

Le Crif voudrait faire de l’antisémitisme une « cause nationale »
Ils ne se sentent plus … en yiddish, cela se dit hutzpah !

Le Crif voudrait faire de l’antisémitisme une « cause nationale »
La rédaction | le 05.03.2014

http://www.fait-religieux.com/france/politique/2014/03/05/le-crif-voudrait-faire-de-l-antisemitisme-une-cause-nationale-

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, a appelé le 4 mars François Hollande, présent lors du dîner annuel du Conseil, à mobiliser la France contre l’antisémitisme à l’extrême droite et l’antisionisme à l’extrême gauche.

Il a « remercié » le chef de l’État « de lutter avec fermeté contre les dérives de la haine antisémite ». Mais il lui a aussi demandé d’en faire davantage contre « cette corruption des esprits qui est dans l’air du temps » : « Faites-en une cause nationale ! », lui a-t-il lancé, en appelant à un rassemblement, le 19 mars à Paris, pour commémorer les assassinats perpétrés il y a deux ans à Toulouse par Mohamed Merah contre six personnes, dont trois enfants juifs.

François Hollande, au dîner du Crif le 4 mars (photo AFP)

« La bête immonde est, hélas, bien présente, aujourd’hui, en France », a déploré le président du Crif, que la chute du nombre d’actes antisémites, en baisse de 31 % en 2013 selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), n’a guère rassuré. « Je pense avec tristesse, avec inquiétude, avec angoisse, aux ignobles slogans lancés par quelques milliers d’individus parmi les manifestants du dimanche 26 janvier à Paris. Ils hurlaient : « Juifs dehors, la France n’est pas à toi ! » ».

Roger Cukierman a évoqué la progression spectaculaire du Front national avec « sa cohorte d’antisémites, de vichystes et de négationnistes réfugiés derrière sa dirigeante, attentive à ne pas commettre d’impair ». Mais il a également dénoncé, à l’extrême gauche, « l’antisionisme, nouvel habit de l’antisémitisme. Car s’il n’est pas convenable d’être antisémite, il est élégant de fustiger l’État d’Israël ».

À cet égard, le président du Crif s’est étonné que les appels au boycottage en France ciblent un seul des 200 pays de l’ONU. « Je peux vous citer 50 pays dont les frontières sont contestées par leurs voisins, en Afrique, au Moyen-Orient ou sur l’immense continent asiatique ».

« Concernant Israël, a-t-il poursuivi, des positions extrémistes sont parfois attribuées au Crif. À tort (…). Nous avons pour objectif que l’État d’Israël vive en paix aux côtés d’un État de Palestine. Nous souhaitons qu’Israël, où 20 % de la population pratique la langue française, soit enfin admis dans l’Organisation de la francophonie financée par le contribuable français ».

Roger Cukierman a également « suggéré que la France se démarque du reste du monde et reconnaisse Jérusalem comme la capitale d’Israël ».

———- Forwarded message ———-
From: Djamal Benmerad
Date: 2014-03-06