Aller à…
RSS Feed

DONBASS : CONTRE LES MEDIAMENSONGES, LA REALITE DU TERRAIN MILITAIRE


CONTRE LES MEDIAMENSONGES, LA REALITE DU TERRAIN MILITAIRE. OU COMMENT L’ARMEE DU DONBASS RAPPELLE A KIEV QUE LES ARMEES POPULAIRES ONT TOUJOURS VAINCU LES MERCENAIRES …

Luc MICHEL & Fabrice BEAUR pour PCN-INFO / 2014 07 16 /
avec Correspondances au Donbass – AFP – LVDR – lucmichel.net – PCN-SPO /
Analyse et infos exclusives /

Alors les medias de l’OTAN ont publié inlassablement depuis des jours des « informations » venant directement de la page Facebook du criminel Avakov, passé directement du statut d’escroc international à celui de ‘ministre’ de la junte de kiev, sur les soi-disant « victoires » des forces ukrainiennes fascistes, la réalité est très différente sur le champ de bataille …

OFFENSIVE MASSIVE DE L’ARMEE DU DONBASS PRES DE LA FRONTIERE AVEC LA RUSSIE

A cinq heures ce mercredi matin, l’Armée du Donbass a commencé une offensive massive et majeure pour le contrôle de sa frontière sud contre les forces de la Garde nationale. L’offensive suit une Ligne Amvrosiivka – Saur-Mogila, – Snizhne – Sverdlovs’k. Les combats font actuellement rage.

RAPPEL STRATEGIQUE

Après l’échec de l’offensive ukrainienne contre Lugansk du week-end dernier, et la prise quelques jours auparavant de la colline stratégique de Saur-Mogila (dominant la zone, à 277 mètres) par les forces armées du Donbass, nous voyons maintenant très clairement la stratégie des milices populaires de Novorossiya.

Après s’être repliée de Slaviansk, Kramatorsk et autres villes du Nord du Donbass, les milices populaires se sont regroupées autour des capitales de Lugansk et Donetsk pour faire face à l’offensive des forces militaires de la Junte qui n’allait tarder. Et c’est Lugansk qui fut la première cible.

Cette première phase semble avoir été gagnée par l’Armée du Donbass. La deuxième phase semble donc avoir été déclenchée au petit matin de ce mercredi 16 juillet avec cette offensive sur un large front.

DES MILLIERS DE SOLDATS UKRAINIENS ENCERCLES

Environ 4.000 soldats ukrainiens sont pour ainsi dire encerclés, acculés à la frontière avec la Russie. Des media ukrainiens eux-mêmes (on ne pourra pas dire qu’il s’agit de la propagande de Moscou) ont diffusé des communications téléphoniques avec des soldats de la Garde national qui déclarent n’avoir presque rien à boire, recevoir des ordres contradictoires, être sous le feu constamment. En clair, c’est la panique dans l’armée ukrainienne.

Un appel téléphonique d’un soldat de la junte du front sud de la République populaire de Lugansk à une chaîne de télévision ukrainienne :
« Nous sommes positionnés près de Sverdlovsk, Krasny Partizansk. Nous battons en retraite maintenant pour la 4ème journée consécutive. Des 800 soldats, il n’en reste que seulement 400. Nous sommes l’objet d’attaques constantes de la part d’un ennemi que nous ne pouvons même pas voir. Nos pertes sont de plus en plus grandes. Ils nous frappent avec des Grad. Nous n’avons que 400 litres d’eau pour 400 personnes. La plupart de nos armes sont détruites. Dans une unité, ne reste qu’un seul véhicule blindé sur dix, et 35 personnes sur 90. Nous avons été jetés ici comme de la chair à canon, mais nous sommes des gens.  »

A noter que l’infâme Bataillon AZOV, dirigé par l’immonde pédonazi et député à la Rada Liachko (impliqué dans des réseaux pédophiles et poursuivis au Mexique …) – et où combattent des néonazis italiens, français, baltes, russes (traîtres, par haine de Poutine) et britanniques – a été décimé à plus de 80% ors de la prise de Saur-Mogila …

LES ENJEUX

La bataille en cours est très importante. La victoire de l’Armée du Donbass n’est pas encore acquise car la Garde nationale est dotée de nombreux chars et canons.
Mais si cette offensive devait réussir et mettre hors jeu des milliers de soldats ukrainiens et certainement prendre possession de leur matériel de guerre, nous serions alors à un tournant de la guerre qui oppose Kiev et le Donbass.
Nous suivons avec attention le développement de la situation et revenons vers vous dès nécessaire.

LE DONBASS REPREND L’INITIATIVE DES COMBATS ET GAGNE DU TERRAIN

Au soir du premier jour de la large offensive – pas vu pas lu sur les médias de l’OTAN -contre les forces militaires de la Junte bandéro-oligarchique de Kiev qui se repliaient après l’échec de leur offensive du week-end contre la ville de Lugansk, nous pouvons affirmer que pour le moment les combats sur le terrain sont actuellement en faveur des milices populaires du Donbass.

Plusieurs points de passage à la frontière russe sont sous le contrôle de la milice. Tout particulièrement Marinovka où se déroule des combats en périphérie. Des groupes entiers de soldats ukrainiens sont encerclés. A tel point que certains soldats ukrainiens sont envoyés en Russie pour se faire soigner du fait de l’absence d’autre solution de repli.

La colline stratégique de Saur-Mogila a été aujourd’hui la cible de l’aviation ukrainienne. Résultat : elle est toujours sous le contrôle des forces armées du Donbass et deux avions de combat sont allé au tapis. Cette même journée a vu la libération complète de plusieurs villages et petites villes autour de Lugansk. Elle sont toutes affreusement détruites. Le village de Métalist, au nord de Lugansk, est détruit à 90% par exemple.

L’ennemi continue de reculer. Ses pertes matérielles sont énormes, ses soldats coupés de tout approvisionnement dorénavant et le dos à la frontière russe. Le choix qui s’offre à eux, indique un commandant de l’Armée du Donbass, est simple : « se rendre ou mourir ! ». Cela étant dit, ils peuvent également fuir en Russie. Ironique n’est-ce pas ? La Russie comme plan de survie pour des « nationalistes ukrainiens. »

MILICES POPULAIRES VERSUS MERCENAIRES

Kiev reçoit la leçon constante de l’histoire militaire : à forces opposables, les armées populaires ont toujours battu les armées de mercenaires. A un contre dix, l’Armée du Donbass, par son courage, sa détermination (Vaincre ou mourir …), sa supériorité tactique, due à un grand chef sorti des ‘orages d’acier’ du Donbass, le Colonel Igor Strelkov, fait jeu égal avec les soudards de Kiev.

Au Donbass, une fois de plus, l’esprit même de notre Civilisation, celui de Marathon et des Thermopyles, d’Issos et du Grannique, de Thapsus et de Munda, de Moscou et de Stalingrad, l’emporte sur la barbarie et la tyrannie. « L’Europe (la vraie, celle des trois Rome-Byzance-Moscou, pas le Natoland de l’UE) (*) est une idée en marche » affirmait le grand révolutionnaire Mazzini. Il en va de même de la Novorossiya !

Luc MICHEL & Fabrice BEAUR

(*) et Strelkov, qui aime jouer le rôle d’un centurion romain lors de « wargames », connaît bien l’esprit de Rome …
________________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Une réponse “DONBASS : CONTRE LES MEDIAMENSONGES, LA REALITE DU TERRAIN MILITAIRE”

  1. Le senoufo
    juillet 21, 2014 à 4:21

    Notre prière est que Kiev soit vaincu.