Aller à…
RSS Feed

En bref : Naftali Bennett



Publié par Gilles Munier sur 21 Juin 2021, 18:47pm

Catégories : #Palestine, #Gaza

Revue de presse : Agence média Palestine (28/5/21)*

– Né de parents américains qui ont immigré de San Francisco en Israël en 1967, Bennett est un ultranationaliste d’extrême droite qui s’oppose farouchement à la création d’un État palestinien ou à toute forme d’autodétermination en Palestine/Israël.

– Bien qu’il ne soit pas lui-même un colon, il a dirigé, de 2010 à 2012, le principal organe politique (le Conseil de Yesha) qui représente les colons israéliens vivant sur les terres palestiniennes occupées en violation du droit international et qui est un fervent partisan de la colonisation israélienne.

– Ancien membre du parti Likoud, il a été le chef de cabinet de Netanyahou de 2006 à 2008. En tant que chef du parti Foyer juif (2012-2018), il a été un partenaire clé du gouvernement de coalition de M. Netanyahou, en tant que ministre de l’Education et ministre des Affaires de la diaspora. Au cours du précédent gouvernement, il a été ministre de l’Economie et ministre des Services religieux. Il a également été ministre de l’Education (2015-2019) et ministre de la Défense (2019-2020) sous Netanyahou. En 2018, il a quitté le Foyer juif pour former le parti Nouvelle Droite (Tsalach).

– Bennett a déclaré à plusieurs reprises son opposition catégorique à la création d’un État palestinien dans les territoires occupés. Au lieu de cela, il propose qu’Israël annexe unilatéralement les quelque 60 % de la Cisjordanie palestinienne qui sont tombés sous le contrôle total d’Israël dans le cadre des accords d’Oslo, censés être temporaires, et où se trouvent la plupart des colonies israéliennes. En 2014, Bennett a déclaré aux journalistes qu’Israël « va progressivement tenter d’appliquer la loi israélienne [d’annexion] sur les zones sous contrôle israélien de Judée et Samarie [la Cisjordanie occupée]. » En 2013, il a déclaré : « Je suis favorable à la mise en œuvre de la souveraineté israélienne sur la zone où vivent 400 000 (colons) et seulement 70 000 Arabes. » Bennett a également ridiculisé les négociations en cours menées par les États-Unis sous l’administration Obama, déclarant que « tout cela n’est qu’une blague. »

– En 2014, Bennett a écrit une tribune pour le New York Times, « Pour Israël, deux États n’est pas une solution », répétant une fois de plus son opposition à l’autodétermination palestinienne et son projet d’annexer 60 % de la Cisjordanie. En 2013, il a déclaré au magazine New Yorker : « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, pour toujours, pour lutter contre la fondation d’un État palestinien sur la terre d’Israël. » Quelques mois plus tard, en juin, il a déclaré : « La chose la plus importante en Terre d’Israël est de construire, construire, construire [des colonies]. Il est important qu’il y ait une présence israélienne partout. Notre principal problème reste le refus des dirigeants israéliens de dire de manière simple que la terre d’Israël appartient au peuple d’Israël. »

– En 2014, Bennett, alors ministre de l’Économie et des Services religieux, a publié une lettre adressée aux citoyens palestiniens d’Israël, qui représentent environ 20 % de la population, les mettant en garde contre le fait de devenir une « cinquième colonne ». Selon la presse, la lettre, écrite en arabe, était truffée de fautes.

– M. Bennett préconise également un contrôle accru des Juifs sur le vénérable complexe de mosquées du Noble Sanctuaire à Jérusalem-Est occupée, connu sous le nom de Mont du Temple pour les Juifs, qui est le troisième site le plus sacré de l’Islam. Les Juifs messianiques extrémistes veulent construire un temple dans le Noble Sanctuaire, ce qui déclencherait une conflagration religieuse majeure dans la région et au-delà. En février 2014, Bennett a déclaré lors d’une réunion de la Conférence des présidents des principales organisations juives qu’Israël tentait d’exercer un plus grand contrôle sur le Noble Sanctuaire, affirmant qu’il avait déjà pris des mesures qui « influenceraient finalement le côté oriental de Jérusalem, et cela inclura le Mont du Temple. »

– En octobre 2018, Bennett a déclaré que s’il était ministre de la Défense, il ordonnerait une politique de tirer pour tuer les Palestiniens qui tentent de traverser à pied la frontière entre Israël et Gaza, où près de 2 millions de personnes sont piégées par un siège israélien illégal et un blocus naval depuis 15 ans. Lorsqu’on lui a demandé s’il donnerait l’ordre aux soldats de tuer des enfants palestiniens, Bennett a répondu : « Ce ne sont pas des enfants, ce sont des terroristes. Nous nous trompons nous-mêmes. Je vois les photos ». À ce moment-là, au moins 140 manifestants avaient été tués par des soldats israéliens, dont au moins 29 enfants selon l’ONU, ainsi que des travailleurs médicaux et des journalistes, et plus de 29 000 autres blessés, dans le cadre de la Grande Marche du retour.

– En 2013, Bennett a suscité la controverse lorsqu’il a été rapporté que lors d’une réunion du cabinet sur la libération des prisonniers palestiniens, il a déclaré : « Si nous capturons des terroristes, nous devons simplement les tuer… J’ai déjà tué beaucoup d’Arabes dans ma vie – et il n’y a aucun problème avec cela. » Interrogé par les journalistes, un porte-parole a déclaré que Bennett voulait dire que les soldats israéliens devraient recevoir l’ordre de tuer les Palestiniens au lieu de les capturer et de les emprisonner.

*Source : Agence média Palestine

Version originale : The IMEU

Traduction JPB pour l’Agence média Palestine

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x