Aller à…
RSS Feed

En Irak, les barrages provoquent trop d’évaporation (rapport)


Publié par Gilles Munier sur 3 Décembre 2022, 07:57am

Catégories : #Irak

Revue de presse : Sauvons le fleuve Tigre (CCFD –Terre Solidaire – 2/12/22)*

À la suite de la COP 27, la campagne Save the Tigris (Sauvons le fleuve Tigre), soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, alerte une nouvelle fois sur la disparition des réserves d’eau en Irak engendrée par les projets de barrages.

La COP 27 s’est tenue un an après la publication initiale du rapport Into Thin Air : Evaporation Losses from Dam Reservoirs in Iraq alertant sur les pertes massives en eau dues aux projets de barrages en Irak. L’Irak est lourdement impactée par le réchauffement climatique et l’été dernier a marqué de tristes dans le pays, avec des températures dépassant régulièrement les 50°C. La sauvegarde de l’eau y est d’autant plus cruciale.

Les phénomènes d’évaporation les plus graves sont observés au niveau des lacs artificiels créés par ces barrages. La campagne évalue ainsi qu’avec sa retenue de 13 milliards de m3 d’eau, le projet de barrage de Bekhme engendrera la perte par évaporation de 480 millions de m3 chaque année.

Au-delà des seuls dommages environnementaux, ces pertes vont peser lourd au niveau social et économique : baisses de productivité, de production de nourriture, de revenus générant des tensions croissantes dans la société et poussant les gens à s’exiler.

Save the Tigris réitère ses recommandations aux gouvernements d’Irak et du Kurdistan : arrêt des méga-projets de barrage, suivi transparent de la ressource en eau et des indicateurs climatiques, politiques d’éducation à des usages économes notamment dans l’agriculture, en étudiant par exemple la technique traditionnelle des qanats, ces système d’adduction d’eau souterrains qui évitent l’évaporation.

*Consulter le rapport Into thin air en anglais ou en arabe.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x