Aller à…
RSS Feed

En Israël, un autre nouveau « gouvernement le plus à droite de tous les temps ».


Pour revenir au pouvoir, Netanyahu avait besoin de 61 sièges au Parlement israélien. Il semble maintenant qu’il en aura 65.

Une coalition nationaliste juive dirigée par le Likud de Netanyahu et le sionisme religieux d’Itamar Ben-Gvir serait, comme le rapporte CNN, « le gouvernement le plus à droite de l’histoire d’Israël ».

Alors que les Israéliens élisaient leur gouvernement le plus à droite de tous les temps, les Palestiniens de la Cisjordanie occupée et de la bande de Gaza ont été placés sous contrôle militaire. La raison invoquée ? Pour que les Israéliens puissent exprimer leurs libertés démocratiques.

Ces résultats électoraux révèlent la vérité : l’État israélien a toujours dépendu de la suprématie juive. Maintenant, il y aura un gouvernement israélien qui ne cache pas le racisme et la violence qui sont à sa base.

Pendant des années, on a dit aux citoyens palestiniens d’Israël que voter pour un meilleur gouvernement conduirait à de meilleures conditions. Mais malgré les efforts des Palestiniens pour faire entendre leur voix dans les urnes, le gouvernement a poursuivi son glissement régulier vers la droite. Et tous les Palestiniens portent le poids du glissement vers la droite : cette dernière année est la plus meurtrière en Cisjordanie depuis 2014, et le nettoyage ethnique israélien s’intensifie chaque jour.
?
La réponse américaine

Pendant ce temps, l’hypocrisie américaine envers son « allié de confiance » est pleinement effective. L’administration Biden semble avoir oublié son intérêt à lutter contre la montée de l’extrémisme de droite. Leur déclaration sur les élections israéliennes : « Ravi de voir une telle participation électorale ».

Mais si le sionisme religieux fait partie de la coalition gouvernementale, les États-Unis ne pourront pas maintenir longtemps cette illusion. « C’est maintenant une crise politique pour les États-Unis [et] tous ceux qui nous ont menti sur l’apartheid et la démocratie et nous ont dit qu’Israël est une réalisation idéaliste de la souveraineté juive et partage les valeurs américaines », écrit Mondoweiss.
?
Quand la pression des donateurs menace d’effacer la Palestine du milieu universitaire

À Washington, les efforts des donateurs pour étouffer les travaux universitaires critiques à l’égard d’Israël soulèvent de sérieuses questions sur le rôle de l’argent dans le milieu universitaire .

Par Alice Rothchild, du comité consultatif sur la santé de JVP

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x