Aller à…
RSS Feed

En Syrie, Lafarge a financé Daech avec la bénédiction de la France, qui armait les groupes ‘rebelles’


par lecridespeuples

L’agence de presse turque Anadolu a eu accès à des documents montrant que les services secrets français étaient au courant du financement par Lafarge de Daech. Certains documents indiquent qu’il y a eu de multiples réunions entre Lafarge et les services de renseignement français et étrangers ainsi que des services militaires.

Source : Anadolu, le 7 septembre 2021

Traduction : lecridespeuples.fr

Des documents obtenus par l’agence Anadolu ont révélé que le géant du ciment Lafarge informait constamment les services de renseignement français de ses liens avec le groupe terroriste Daech.

Les documents ont révélé que Lafarge, qui a été accusé de « complicité de crime contre l’humanité » pour avoir financé le groupe terroriste Daech afin que son usine puisse continuer à opérer en Syrie, entretenait une relation avec Daech et les renseignements français en étaient informés.

Lafarge est accusé d’avoir versé près de 13 millions d’euros (15,3 millions de dollars) à Daech et à d’autres groupes armés pour s’assurer que son usine dans le nord de la Syrie reste opérationnelle après le début des combats dans le pays en 2011. Des groupes de défense des droits de l’homme, qui ont porté plainte contre l’entreprise, ont allégué que cet argent avait été utilisé pour faciliter la circulation du personnel et des biens à travers les points de contrôle terroristes. Lafarge aurait également acheté du pétrole et des matières premières aux militants, tout en leur fournissant du ciment qu’ils ont utilisé pour construire des fortifications et des tunnels souterrains.

RT

L’usine de Jalabiya (photo ci-dessus), à quelque 150 km (95 miles) au nord-est d’Alep, est finalement tombée entre les mains de Daech en 2014. Elle a contraint l’entreprise à quitter le pays et à évacuer le personnel étranger, tandis que ses employés syriens devaient rester et travailler au établissement.

Des documents ont démontré que les services de renseignement français ont utilisé le réseau de relations de Lafarge, sa coopération avec les groupes terroristes en Syrie et ses réunions pour maintenir ses opérations là-bas afin d’obtenir des informations sur la région. Ils ont également révélé que les services de renseignement français n’avaient pas prévenu l’entreprise qu’elle commettait un crime.

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x