Aller à…
RSS Feed

France : Pourquoi cette tentation permanente de la guerre ?


000_Nic6319414_891929_large-1France : Pourquoi cette tentation permanente de la guerre ?
par Michel J. Cuny (son site)
mercredi 26 octobre 2016

En face d’un peuple qui ne paraît plus très bien savoir à quel saint se vouer, la France bourgeoise de ce début de XXIème siècle est manifestement résolue à entrer dans un cycle de guerres dont nul ne sait encore jusqu’à quelle catastrophe il pourra mener la population dont cette même bourgeoisie assure la direction économique, politique et intellectuelle depuis les lendemains immédiats de 1789

Cette situation fort sinistre où des « zélites » décident – à elles toutes seules, et dans la minute – de répandre le sang et les larmes, nous a été révélée par l’invraisemblable tragédie libyenne de 2011.

Le vrai héros – pitoyable, et dont aujourd’hui encore il est à redouter qu’il ne revienne un jour à proximité des systèmes de contrôle du feu nucléaire – de cette affaire rondement menée aura été ce Sarkozy dont il paraît que l’ignominie serait si peu apparente qu’il trouverait encore quelques suffrages à se porter sur lui.
Or, désormais, même les moins informé(e)s d’entre nos concitoyennes et concitoyens savent qu’en matière d’ignominie, il en va de même pour son Hollande de successeur qui déjà se voyait pilonnant la Syrie.
Et pourtant, ce sont là les deux derniers souverains dont nous nous sommes doté(e)s.
De sorte qu’une question paraît devoir être posée, et avec une certaine angoisse : cette tentation de la guerre serait-elle inscrite dans une politique de long terme qui dépasserait largement la figure particulière de tel ou tel président de la république.

Un élément ne peut échapper à personne… Ces guerres qui se cherchent – ou plutôt que la France bourgeoise s’efforce de dénicher pour les Françaises et les Français qui commencent à rudement trépigner en présence d’un chômage dont il est maintenant clair qu’il est devant une grande partie d’entre elles et eux pour jusqu’à leur fin de vie, si ce n’est celle de leurs enfants et petits-enfants (ô douce France !) -, s’inscrivent-elles dans une logique de fond ?…
Ouvrons alors le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de juin 2008 qui a donc été élaboré et publié sous le règne de Sarkozy…
Qu’il faille séparer soigneusement le peuple de ses « zélites », c’est une précaution qui devient parlante sitôt que l’on s’approche de la question de la guerre… En effet, le Livre blanc de 2008 nous saute aussitôt au visage tant son contenu et les circonstances de son élaboration apparaissent comme plus qu’inquiétant(e)s – tandis que nous n’en avions à peu près rien su.
Voyons cela…
Ce bel ouvrage est dû au travail d’une Commission désignée par le décret n° 2007-1144 du 30 juillet 2007 pris sous la signature du président de la république en fonction, Nicolas Sarkozy, et contresigné par son premier ministre, François Fillon.
Le tout début de ce décret nous apprend que cette Commission est constituée de deux catégories de personnes : celles qui sont présentes sur titre (18) et celles qui le sont pour leur compétence personnelle (18).