Aller à…
RSS Feed

Golan : le Conseil proroge le mandat de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement


Actualité
Golan : le Conseil proroge le mandat de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement

Jeudi 18 décembre 2014

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a renouvelé jeudi pour une période de six mois, jusqu’au 30 juin 2015, le mandat de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD).

Créée en 1974 suite à la conclusion entre les forces israéliennes et syriennes d’un Accord sur le dégagement du plateau du Golan (S/11302/Add.1), la FNUOD a été établie par la résolution 350 (1974) du Conseil avec pour mission de surveiller la mise en œuvre de l’accord dans la région et le respect du cessez-le-feu.

Présentée par les États-Unis et la Fédération de Russie et adoptée jeudi à l’unanimité de ses quinze membres, la résolution 2192 (2014) du Conseil demande « aux parties concernées d’appliquer immédiatement sa résolution 338 (1973) du 22 octobre 1973 ».

Cette résolution exprime la profonde préoccupation des membres du Conseil quant aux différentes violations constatées de l’Accord sur le dégagement des forces et rappelle l’obligation pour les deux parties de respecter « pleinement et scrupuleusement » les dispositions de cet Accord.

Appelant les parties à faire preuve de la plus grande retenue, la résolution du Conseil condamne fermement les violents combats survenus récemment dans la zone de séparation, précisant qu’il « ne devrait y avoir aucune activité militaire de quelque sorte que ce soit, notamment aucune opération militaire des forces armées arabes syriennes, dans la zone de séparation ».

La résolution « exhorte les parties à coopérer pleinement avec la FNUOD, à respecter ses privilèges et immunités et à garantir sa liberté de circulation ainsi que la sécurité et l’accès immédiat et sans entrave du personnel des Nations Unies ». En outre, elle « demande instamment au Secrétaire général de lui signaler immédiatement tous actes entravant l’aptitude de la FNUOD à s’acquitter de sa mission ».