Aller à…
RSS Feed

HOMMAGE À FRANCK QUI EST ALLÉ REJOINDRE KADHAFI


16 JUIN 2021

Hommage à Franck Pucciarelli responsable du CRI pour l’Europe “comité révolutionnaire international crée par le guide libyen en 1994” mort le 7 avril 2021 sous un train à Beaune.

J’ ai amené Franck en Libye dans une délégation qui allait amener son soutien à la Jamahirya et à son guide Mouammar Kadhafi en mai 2011, sous les bombes de l’OTAN.
Cette délégation était composée du Prince Henri sixte de Parme, d’un journaliste de Canal +, de Smain Bedrouni, de Bernard Cheynel et d’avocats Tunisiens.

Lors de la première délégation du 27 mars 2011 nous avions crée une commission d’enquête afin de connaître la vérité sur les mensonges distillés dans toute la presse par Nicolas ‘Sarkozy et son complice BHL qui avaient raconté qu’il y avait 6000 morts à Tripoli, des morgues pleines et du sang partout, alors que ce n’était pas vrai. Tripoli ainsi que la place verte étaient comme d’habitude.
Nous étions six (Dieudonné, son fils Merlin , Omar Tahar, Maria Poumier, Smain Bedrouni et Joseph Elise)

C’était Zinedine Mohammad, du ministère des affaires étrangères, qui était le président de cette commission dont j’étais responsable pour la France. Il a été assassiné par les islamistes (ceux que Sarkozy avait traité de modérés et qu’il avait invité à l’Elysée) lorsqu’ils ont envahi Tripoli.

Nous avons visité les bureaux de cette commission d’enquête composée d’un anglais, d’une italienne et de moi.

Franck était très intéressé par la Jamarihya, la démocratie directe, les différents congres et comités, par l’autogestion qui se pratiquait en Libye. Il me posait beaucouo de questions sur le fonctionnement des congres de base, des différents comités auxquels j’avais participé, mes rencontres avec le guide, les différentes conférencese internationales, les visites des oasis, les rencontres avec les femmes. Il regrettait de n’avoir pas connu cette époque.
Surtout qu’I était fils d’un resistant italien contre le fachisme et un amoureux de la Commune et que la Jamarihiya s’étit beaucoup inspire de la Commune

Il était comme moi un adepte de la démocratie directe et de ce fait il m’a beaucoup aidé sur “La Voix de la Libye.com, site crée en mai 2011 par Smain Bedrouni et moi à Tripoli.

Nous sommes retournés en Libye en Juin 2011 en pleine guerre contre ce petit peuple si accueillant et trahi par Nicolas Sarkozy et son complice BHL.
Franck est retourné en Juillet ,javec Smaïn, juste avant l’arrivée des Djihadistes à Tripoli. Il a assisté aux massacres de la population et surtout des noirs que l’ami de Sarkozy, l’islamiste : Abdelkrim Bel Hadj avait fait passer pour des mercenaires y compris les bébés et les femmes.

Après le violent assassinat de Mouammar Kadhafi, le20 octobre 2011, Franck est resté en Tunisie avec les exilés Libyens. Il est retourné clandestinement en Libye du Sud pour vivre avec les tribus libyennes, les Kadhafistes, les anciens de la Jamhiriya, les soutiens de Saïf Al Islam le fils du Guide.
Franck m’a aidé tous les ans a organiser un Hommage au Guide de la Libye, le 20 octibre devant la fontaine des Innocents à côté des Halles
Il m’a beaucoup aidé sur “La voix de et c’est la Libye.com”grâce à ses infos que j’ai pu continuer à publier ce journal pendant ces 10 longues années.
Il nous manque déjà.

Ginette Hess Skandrani
rédactrice de la voix de la Libye.com

Franck ne s’est pas suicidé car nous devions aller au Benin au mois d’aout afin de declarer le CRI qui venait de se transformer en Comité pour la Renaissance Internationale.
Nous étions invités par les Tribus Libyennes, différents responsables de la Jamahiriya, plusieurs rois africains, les Kadhafistes et tous les amis de la Libye.
Il m’avait convaincu de l’accompzgner et les Béninois nous attendaient.

Je ne sais pas qui l’a tué, ni comment ni pourquoi ?
16 JUIN 2021

Hommage à Franck Pucciarelli responsable du CRI pour l’Europe “comité révolutionnaire international crée par le guide libyen en 1994” mort le 7 avril 2021 sous un train à Beaune.

J’ ai amené Franck en Libye dans une délégation qui allait amener son soutien à la Jamahirya et à son guide Mouammar Kadhafi en mai 2011, sous les bombes de l’OTAN.
Cette délégation était composée du Prince Henri sixte de Parme, d’un journaliste de Canal +, de Smain Bedrouni, de Bernard Cheynel et d’avocats Tunisiens.

Lors de la première délégation du 27 mars 2011 nous avions crée une commission d’enquête afin de connaître la vérité sur les mensonges distillés dans toute la presse par Nicolas ‘Sarkozy et son complice BHL qui avaient raconté qu’il y avait 6000 morts à Tripoli, des morgues pleines et du sang partout, alors que ce n’était pas vrai. Tripoli ainsi que la place verte étaient comme d’habitude.
Nous étions six (Dieudonné, son fils Merlin , Omar Tahar, Maria Poumier, Smain Bedrouni et Joseph Elise)

C’était Zinedine Mohammad, du ministère des affaires étrangères, qui était le président de cette commission dont j’étais responsable pour la France. Il a été assassiné par les islamistes (ceux que Sarkozy avait traité de modérés et qu’il avait invité à l’Elysée) lorsqu’ils ont envahi Tripoli.

Nous avons visité les bureaux de cette commission d’enquête composée d’un anglais, d’une italienne et de moi.

Franck était très intéressé par la Jamarihya, la démocratie directe, les différents congres et comités, par l’autogestion qui se pratiquait en Libye. Il me posait beaucouo de questions sur le fonctionnement des congres de base, des différents comités auxquels j’avais participé, mes rencontres avec le guide, les différentes conférencese internationales, les visites des oasis, les rencontres avec les femmes. Il regrettait de n’avoir pas connu cette époque.
Surtout qu’I était fils d’un resistant italien contre le fachisme et un amoureux de la Commune et que la Jamarihiya s’étit beaucoup inspire de la Commune

Il était comme moi un adepte de la démocratie directe et de ce fait il m’a beaucoup aidé sur “La Voix de la Libye.com, site crée en mai 2011 par Smain Bedrouni et moi à Tripoli.

Nous sommes retournés en Libye en Juin 2011 en pleine guerre contre ce petit peuple si accueillant et trahi par Nicolas Sarkozy et son complice BHL.
Franck est retourné en Juillet ,javec Smaïn, juste avant l’arrivée des Djihadistes à Tripoli. Il a assisté aux massacres de la population et surtout des noirs que l’ami de Sarkozy, l’islamiste : Abdelkrim Bel Hadj avait fait passer pour des mercenaires y compris les bébés et les femmes.

Après le violent assassinat de Mouammar Kadhafi, le20 octobre 2011, Franck est resté en Tunisie avec les exilés Libyens. Il est retourné clandestinement en Libye du Sud pour vivre avec les tribus libyennes, les Kadhafistes, les anciens de la Jamhiriya, les soutiens de Saïf Al Islam le fils du Guide.
Franck m’a aidé tous les ans a organiser un Hommage au Guide de la Libye, le 20 octibre devant la fontaine des Innocents à côté des Halles
Il m’a beaucoup aidé sur “La voix de et c’est la Libye.com”grâce à ses infos que j’ai pu continuer à publier ce journal pendant ces 10 longues années.
Il nous manque déjà.

Ginette Hess Skandrani
rédactrice de la voix de la Libye.com

Franck ne s’est pas suicidé car nous devions aller au Benin au mois d’aout afin de declarer le CRI qui venait de se transformer en Comité pour la Renaissance Internationale.
Nous étions invités par les Tribus Libyennes, différents responsables de la Jamahiriya, plusieurs rois africains, les Kadhafistes et tous les amis de la Libye.
Il m’avait convaincu de l’accompzgner et les Béninois nous attendaient.

Je ne sais pas qui l’a tué, ni comment ni pourquoi ?

0 0 votes
Évaluation de l'article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x