Aller à…
RSS Feed

Hommage à Rachel Corrie assassinée en Palestine par un char sioniste


L’âge du feu, l’âge du fer, l’âge du Christ

Voici 10 ans que Rachel est morte
En Palestine, elle essayait de protéger
Quelques maisons, quelques habitants, quelques idées
L’idée qu’elle se faisait du droit de vivre et d’être libre
Dix ans qu’ils ont tué Rachel Corrie
Qu’ils l’ont écrabouillée
Avec un bulldozer de 60 tonnes !
Impunément, évidemment
Sinon à quoi ça servirait d’être le peuple élu ?
Si on pouvait même plus massacrer une pacifiste tranquillement.

Bon, d’accord elle était Etasunienne
C’est pour ça qu’on en parle encore
Les pacifistes palestiniens assassinés
En défendant leur terre et leur dignité
Leurs droits et leur humanité
Ceux-là, on a même pas assez de doigts pour les compter
On a pas assez d’encre pour écrire leurs noms
Ils faut les graver dans les pierres
C’est toujours plus facile que dans l’eau…

Elle était étatsunienne
C’est une affaire entendue
Et alors ? Raison de plus !
Elle faisait honte aux zétazunis
Qui financent le nettoyage ethnique

Il y a eu un procès mais il s’est retourné contre elle
Accusée d’empêcher de génocider en rond

Le grain de sable qui croyait arrêter la machine
A été broyé, rien de plus normal.
La principale leçon
Ne jamais laisser un grain de sable tout seul
Face à la lame de fond du nazionisme
A plusieurs, on forme un petit caillou
Pas certain de bloquer la machine
Mais pas certain d’être broyé

Rachel est morte il y a dix ans
Mais son coeur est toujours vivant
Comme celui de tous ces combattants
De l’amour et la liberté
Ces bâtisseurs d’un autre monde
De justice et fraternité.

Chris, le 16 mars 2013.

Rachel Corrie avait 23 ans quand les soldats sionistes l’ont assassinée, à Rafah (16 mars 2003).